Fusillade de Las Vegas: des calculs macabres et des motivations qui restent floues

Fusillade de Las Vegas: des calculs macabres et des motivations qui restent floues

Publié le 09/10/2017 à 20:44 - Mise à jour à 20:48
© David Becker / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Stephen Paddock, le tireur qui a tué 58 personnes dimanche 1er à Las Vegas, avait prémédité son acte, calculant les moyens de faire le plus de victime possible, ont révélé des policiers samedi. Mais plus d'une semaine après les faits, ses motivations restent un mystère

Plus d'une semaine après la fusillade qui a fait 58 morts à Las Vegas, la plus meurtrière de l'histoire moderne des Etats-Unis, les motivations et la personnalité de son auteur Stephen Paddock restent au centre des interrogations.

L'homme qui a tiré sur la foule durant un concert avant de mettre fin à ses jours avait à l'évidence longuement préparé son acte. En effet, CBS a révélé samedi 7 qu'une note avait été retrouvée dans la chambre d'hôtel d'où l'homme a ouvert le feu. Celle-ci contenait des calculs précis sur la hauteur de l'immeuble, la distance des cibles et donc le comportement à adopter pour faire un maximum de victimes. "Il n'a pas détaillé les calculs. Ce qu'il y avait écrit sur la feuille étaient les chiffres définitifs", précise l'un des policiers américains qui sont entrés dans la fameuse chambre.

Une préméditation qui n'éclaire pas sur les motivations de Stephen Paddock. L'Etat islamique a rapidement revendiqué l'attaque mais aucun lien n'a pu être établi entre le tireur et l'organisation terroriste. L'absence d'indice de radicalisation, de revendication personnelle ou même le fait de mettre fin à ses jours s'opposent en effet aux pratiques des djihadistes. Mais jusque-là, Daech avait toujours évité les revendications d'opportunité. Un tel changement de stratégie pourrait être lié à ses revers successifs sur le terrain en Syrie et en Irak.

L'examen des antécédents de Stephen Paddock évoquent le profile d'un joueur compulsif, capable de jouer "en moyenne 14 heures par jour, 365 jours par an", misant jusqu'à "un million de dollars par nuit" grâce à sa fortune accumulée dans l'immobilier. Des déclarations faites dans une déposition de près de 100 pages remise à son avocat en 2011. L'homme était alors en procès contre un casino dans lequel il avait fait une mauvaise chute. Car capable de parier des sommes colossales, Stephen Paddock est aussi présenté comme un homme extrêmement pingre, amenant ses propres boissons au casino ou cessant de les fréquenter lorsqu'ils ne lui offraient pas la chambre. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Stephen Paddock avait calculé à l'avance la façon de faire un maximum de victimes.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-