Fusillade en Floride: des sacs à dos transparents contre les armes

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 09 avril 2018 - 12:56
Image
Des lycéens participent le 14 mars 2018 à Washington à un rassemblement en hommage aux victimes de la fusillade de Parkland
Crédits
© JIM WATSON / AFP
Depuis la fusillade qui a tué 17 personnes le 14 février dans un lycée de Parkland en Floride, les adolescents doivent avoir des sacs à dos transparents.
© JIM WATSON / AFP
Depuis lundi dernier, et la reprise des cours au lycée Marjory Stoneman Douglas à Parkland (Floride), les élèves doivent avoir des sacs à dos transparents. Une mesure décidée par les élus locaux et destinée à lutter contre la présence d'armes à feu dans l'établissement, mais qui scandalise la majorité des lycéens.

Le 14 février dernier, Nikolas Cruz a pénétré dans l'enceinte de son ancien lycée, le Marjory Stoneman Douglas High School de Parkland (Floride), et a tué par balle 17 personnes avant d'être arrêté.

Lundi 2 avril, après les vacances scolaires, les lycéens encore traumatisés par ce massacre ont repris le chemin des cours mais ont dû se faire à une nouvelle mesure de sécurité, qui est loin de satisfaire tout le monde.

Dorénavant, les seuls sacs à dos autorisés au sein du lycée devront être transparents. Une mesure décidée par le responsable à l'Education du comté de Broward Robert Runcie afin de lutter contre la présence d'armes à feu dans les établissements scolaires.

Lire aussi: Floride - un lycéen ayant survécu à la fusillade refuse l'étiquette de "héros"

Les sacs à dos ont été fournis gratuitement aux lycéens sur simple présentation du badge du Marjory Stoneman Douglas Highschool. Autre mesure de sécurité: toujours avoir sa carte d'identité sur soi, en cas de contrôles.

Ces nouveaux cartables sont loin de satisfaire tout le monde. Pour certains, c'est une violation de la vie privée. Pour les parents d'élèves et pour les opposants politiques (les Républicains locaux vantent cette idée), c'est insuffisant. "C'est comme mettre un pansement sur un os cassé", s'est ainsi exclamée une étudiante. "Réalisent-ils seulement qu'un fusil d'assaut ne rentre pas dans un sac à dos?", a souligné une autre jeune femme.

Et aussi: le Congrès de Floride passe une loi permettant d'armer certains enseignants

Certains élèves, moins vindicatifs, apprécient le geste et la tentative des élus locaux de trouver une solution. Mais tous demandent que le gouvernement fasse enfin quelque chose contre les armes à feu. Au niveau national.

À LIRE AUSSI

Image
Rassemblement le 15 février 2018 en hommage aux victimes du lycée Marjory Stoneman Douglas High School à Parkland, Floride
USA: élèves et enseignants de Parkland angoissés de reprendre les cours
Les rescapés de la fusillade de Floride se préparaient dimanche à revenir dans leur lycée, une perspective jugée "effrayante", tout en continuant d'appeler les élus à ...
25 février 2018 - 18:54
Image
Des centaines de lycéens manifestent près de la Maison Blanche à Washington pour demander une règlementation plus stricte sur les armes
Le mouvement des lycéens de Parkland accroît la pression sur Trump
"Plus jamais ça": fédérés par ce mot d'ordre répercuté sur les réseaux sociaux, les jeunes de Parkland ont investi mercredi la petite capitale de la Floride, Tallahass...
21 février 2018 - 20:32
Politique
Image
Plusieurs milliers de personnes ont participé le 15 février 2018 à Parkland à une veillée en hommage aux victimes de la fusillade du lycée Marjory Stoneman Douglas
Larmes, désespoir et culpabilité après la fusillade de Parkland
"Il avait un plan, il a essayé de s'enfuir", "je me demandais: est-ce que je vais mourir?", "tout d'un coup, j'ai entendu pan, pan, pan". Quelques phrases saisies au v...
16 février 2018 - 04:05
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don