Fusillade en Seine-Saint-Denis : un adolescent de 15 ans abattu

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 18 septembre 2018 - 09:06
Image
Un attentat visant "un club libertin" a été déjoué avec l'interpellation d'un homme "converti et radicalisé" dans le Loiret
Crédits
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
Un adolescent de 15 ans a été mortellement touché à la gorge dans une fusillade à Saint-Denis.
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
Un adolescent de 15 ans a trouvé la mort lundi soir à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) suite à un probable règlement de comptes. Le quartier a été le théâtre d'une fusillade qui a également fait au moins deux blessés.

Des coups de feu ont retenti dans la cité de la Courtille à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), lundi 17 au soir. Lorsque le calme est revenu, un adolescent de 15 ans avait trouvé la mort.

De nombreuses questions restent sans réponses quelques heures après cette fusillade, mais déjà la thèse du règlement de comptes entre bandes rivales semble privilégiée au regard du mode opératoire.

Vers 20h40, plusieurs véhicules auraient pénétré dans le quartier. C'est alors qu'un échange de tirs a eu lieu, semant la panique dans la cité. L'adolescent en question a-t-il participé à cette fusillade? Etait-il une cible ou se trouvait-il juste au mauvais endroit au mauvais moment? On l'ignorait encore ce mardi 18 au matin et l'enquête devra le dire.

Voir: Var - deux morts dont un adolescent, abattus à la kalachnikov

Le jeune homme a en tout cas été touché au niveau de la gorge. Des proches ont tenté de le transporter à pied jusqu'à l’hôpital Delafontaine, mais la victime n'a pas tenu jusque-là et est morte dans la rue malgré l'intervention des pompiers sur place.

Deux autres blessés ont été recensés, dont l'un, touché au genou, a été déposé devant l'hôpital Bichat. L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis.

"Un Dionysien nous quitte des suites d'une fusillade inadmissible. Qu'il repose en paix. On ne devrait pas mourir à 16 ans pour des histoires de merde. Des armes c'est juste pas normal", s'est désolé sur Twitter le maire (LFI) de Saint-Denis, Bally Bagayoko. Il a également fait savoir au Parisien que le père de la victime est venu "adresser quelques mots aux amis de son fils, pour les appeler au calme".

Lire aussi:

Marseille: un homme abattu à la kalachnikov par 4 hommes cagoulés

Martigues: abattu à l'arme automatique après avoir emmené sa femme accoucher

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
19/07 à 17:30
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.