Fusillade à Montrouge: Bernard Cazeneuve est arrivé sur place

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Fusillade à Montrouge: Bernard Cazeneuve est arrivé sur place

Publié le 08/01/2015 à 10:09 - Mise à jour à 11:11
©Capture d'écran BFM TV
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AS
-A +A

Bernard Cazeneuve est arrivé à Montrouge, où une fusillade a eu lieu ce jeudi matin. Le ministre de l'Intérieur a confirmé qu'un homme avait grièvement blessé un agent de la police municipale et un agent de la voirie.

Le ministre de l'Intérieur est arrivé à Montrouge, dans les Hauts-de-Seine, au sud de Paris un peu avant 10 heures ce jeudi matin. Une fusillade a éclaté, plus tôt dans la matinée aux alentour de 8h30, à la suite d'un accident de la circulation. Un homme, le crâne rasé et équipé d'un gilet pare-balles aurait tiré deux coups de feu, blessant grièvement un agent de la voirie et une policière municipale, dont le pronostic vital est engagé.

Bernard Cazeneuve a parlé de "crime commis à l'encontre de fonctionnaires et notamment de policiers municipaux" et a confirmé que les deux blessés étaient "présents sur place pour un accident de la circulation".

"Le procureur de la République va me rejoindre et initier l'action publique de façon à ce que l'auteur soit identifié et arrêté" a précisé Bernard Cazeneuve. Vers 10 heures, le tireur était toujours en fuite mais sa voiture, une Clio grise, a été localisée à Arcueil près d'une station de RER et garée en stationnement régulier.

"J'appelle, dans les circonstances particulières que connaît de notre pays, à la responsabilité" a rappelé Bernard Cazeneuve.

"Les informations qui sont diffusées doivent être justes car nous devons aux Français une information précise. Beaucoup d'informations qui ne correspondent pas à la réalité sont diffusées. Il faut être dans la maîtrise et le sang-froid pour permettre à tous ceux qui sont en première ligne contre le crime et le terrorisme de dénouer les enquêtes en cours dans les meilleures conditions" a conclu le ministre, qui a dû quitter précipitamment la réunion de crise organisée à l'Elysée ce jeudi matin, au lendemain de la fusillade dans la rédaction de Charlie Hebdo qui a fait 12 victimes.

 

Auteur(s): AS

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Bernard Cazeneuve à Montrouge ce jeudi 8, après la fusillade qui a fait deux blessés graves.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-