Fuyant la police, il pénètre par erreur dans le siège de la DGSE

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Fuyant la police, il pénètre par erreur dans le siège de la DGSE

Publié le 12/08/2018 à 11:54
© PATRICK KOVARIK / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Vendredi, un homme qui fuyait la scène d'un accident de voiture (il roulait sans permis) a tenté de semer la police en escaladant un grillage: mauvaise idée, il s'agissait du siège de la DGSE.

Il n'aurait pas pu plus mal choisir. Vendredi 10, un homme en fuite après un accident de voiture sur le périphérique parisien s'est réfugié, sans le savoir, dans le bâtiment abritant les renseignements extérieurs. IL a été immédiatement arrêté et a, au passage, aggravé son cas pénal.

Selon une information rapportée par Le Parisien, l'individu a eu un accrochage alors qu'il roulait sa permis de conduire. Pris de panique, il s'enfuit alors à pied. Il quitte le périphérique pour déboucher sur le boulevard Mortier, dans le 20e arrondissement de Paris. Il escalade ensuite une grille. Il vient de commettre l'erreur qui va lui coûter cher.

La grille en question entoure en effet l'un des bâtiments les plus surveillés de France, celui de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), autrement dit les services secrets français agissant à l'étranger.

Lire aussi: Ivre, elle croit monter dans un taxi: c'est une voiture de police

Il a été immédiatement arrêté par les forces de sécurité du bâtiment. Il a ensuite été remis au commissariat du 19e arrondissement de Paris, où il a été placé en garde à vue.

Outre les faits liés à l'accident et sa conduite sans permis de conduire, l'homme devra également répondre"d'introduction sans autorisation dans un site protégé de la gendarmerie". Des faits qui pourraient lui valoir six mois de prison ferme et 7.500 euros d'amende selon l'article 413-7 du code pénal.

Voir aussi: 

Les militaires français poursuivis en justice pour espionnage

La Nouvelle-Zélande ne trouve pas d'espions russes à expulser

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'homme a été remis au commissariat du 19e arrondissement.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-