Gard: il lance des poissons rouges par dessus le mur d'une prison pour un ami détenu

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Gard: il lance des poissons rouges par dessus le mur d'une prison pour un ami détenu

Publié le 23/02/2018 à 10:44 - Mise à jour à 10:48
© BORIS HORVAT / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un jeune homme a été interpellé lundi devant l’enceinte de la prison du Gard après avoir balancé par-dessus les murs des stupéfiants, des denrées alimentaires et… des poissons rouges vivants.

L'objectif affiché était de "détendre l'atmosphère de la cellule". Un homme a été interpellé lundi 19 à l'extérieur d'un centre pénitentiaire du Gard et placé en garde à vue. En effet, l'individu lançait des colis par dessus le mur de la prison à destination d'un de ses amis incarcéré.

Parmi ce "parachutage", les agents pénitentiaires ont découvert des éléments plutôt "communs" comme des denrées alimentaires et des produits stupéfiants. Toutefois, comme le souligne Objectif Gard, qui révèle l'information, ils ont également mis la main sur un colis plutôt surprenant. En effet, ils ont découvert des bouteilles renforcés dans lesquels se trouvaient des poissons rouges, afin que le plastique ne se casse pas lors de l’atterrissage. Le site d’actualités ajoute que les poissons rouges vont bien, ils ont été récupérés. Alertés par les gardiens, des policiers ont réussi à appréhender le lanceur d'objets avant qu'il ne prenne la fuite.

Lire également - Angleterre: il dépense 400 euros pour faire opérer son poisson rouge

Lors de sa garde à vue, le jeune homme a donc expliqué qu’il avait envoyé ces poissons pour "détendre l’atmosphère en cellule" d'un de ses proches détenu dans cette maison d'arrêt.

"Une douceur que la justice n'a pas prise en compte puisque le jeune homme sera poursuivi prochainement devant le tribunal correctionnel pour le parachutage illégal", souligne le site d'actualités. Les pauvres petits animaux aquatiques ont quant à eux été confiés à d'autres propriétaires nettement plus soigneux.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le jeune homme a expliqué qu’il avait envoyé ces poissons pour "détendre l’atmosphère en cellule".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-