Gard: le loup traqué près de Nîmes a été abattu

Gard: le loup traqué près de Nîmes a été abattu

Publié le 28/05/2019 à 07:55
© Julian Stratenschulte / dpa/AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La préfecture du Gard a annoncé que le loup traqué aux portes de Nîmes depuis le 22 mai avait été abattu dans la nuit du 25 au 26 mai. Il s'agissait d'un tir autorisé, et destiné à protéger un troupeau de moutons.

Un loup mâle, isolé, aperçu à plusieurs reprises aux portes de Nîmes (Gard) depuis mai 2017, a été abattu dans la nuit du 25 au 26 mai par un lieutenant de louveterie bénévole, mandaté par la préfecture pour le tuer. Une traque avait été lancée le 22 mai.

Le tir était autorisé par arrêté préfectoral et destiné à protéger un troupeau de moutons.

Depuis la période où il a été aperçu pour la première fois, au printemps 2017, de nombreux dommages ont été causés (360 bêtes tuées) et une dizaine d'éleveurs ont bénéficié d'une aide de l'Etat l'an dernier pour protéger leurs troupeaux.

Un "Plan Loup" a aussi été mis en place, permettant notamment d'indemniser à hauteur de 100.000 euros les éleveurs qui ont perdu le plus de bêtes.

Lire aussi: davantage de loups pourront être abattus, promet Macron

Une autopsie du loup abattu sera prochainement pratiquée pour déterminer son origine génétique.

Cet événement survient alors que le Groupe national Loup doit se réunir ce mardi 28 mai à Lyon pour annoncer le nouveau chiffre concernant la progression de la population de loups en France.

Selon l'information rapportée par Le Parisien, le seuil des 500 spécimens a été dépassé. Un seuil que les experts ne s'imaginaient pas voir franchir avant 2023.

Voir aussi:

Le nouveau plan loup s'attire des critiques des pro et anti-loups

Le plan loup confirme un plafond d'abattage de 40 loups en 2018

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un loup qui rodait près de Nîmes (Gard) a été abattu dans la nuit du 25 au 26 mai.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-