Gard: le squelette retrouvé pendu est bien le cadavre d'Antoine Zoia

Gard: le squelette retrouvé pendu est bien le cadavre d'Antoine Zoia

Publié le 03/10/2018 à 07:43 - Mise à jour à 07:44
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le 29 septembre dernier, un squelette était retrouvé pendu sur une zone difficile d'accès non loin d'un chemin forestier du Gard. IL s'agit bien du corps d'Antoine Zoia, un adolescent qui s’était volatilisé après avoir quitté son domicile le 1er mars 2016.

La nouvelle est tombée mardi 2: le corps, à l'état squelettique, retrouvé pendu à un arbre le 29 septembre dans un massif forestier difficile d'accès à Clarensac (Gard) est bien celui d'Antoine Zoia. Le jeune homme de 17 ans avait brusquement disparu le 1er mars 2016 et l'enquête piétinait pour comprendre ce qu'il lui était arrivé. Une expertise a confirmé que les empruntes orthodentaires relevées sur le cadavre correspondaient bien à celle de l'adolescent, comme l'a confirmé le procureur de la République de Nîmes. En outre, un sac et un couteau ont été retrouvés près du corps et ont été formellement identifiés par la mère d'Antoine Zoia comme appartenant à son fils.

Que s'est-il passé? Comment est mort exactement le jeune garçon? Le procureur de la République n'a pas fait de déclarations précises sur la cause de la mort, mais a déclaré que l'autopsie réalisée "exclut tout acte d'agression à l'encontre du corps". C'est donc bien la piste du suicide qui semble privilégiée.

Voir aussi - Gard: un squelette retrouvé pendu dans une forêt relance l'affaire Antoine Zoia

Le jour de sa disparition, Antoine Zoia était sorti en milieu d'après-midi, sans ses papiers ni son téléphone mobile, lançant à son père et à son frère: "Je reviens". Il sera vu une dernière fois à 16h dans le bureau de tabac de la commune en train d'acheter un briquet avant de se volatiliser définitivement.

Des vérifications avaient été effectuées dans ce dossier avec la piste de Nordahl Lelandais, l'homme qui a admis avoir tué la petite Maëlys et le caporal Arthur Noyer, et qui se rendait parfois dans la région.

Lire aussi:

Mexique : 166 cadavres découverts dans une fosse commune dans l'est

Clermont-Ferrand: 2 semaines aux côtés du cadavre de son mari en décomposition

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Antoine Zoia a été retrouvé mort pendu à un arbre.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-