Gard: un pompier blessé après avoir été chargé par un mouton

Gard: un pompier blessé après avoir été chargé par un mouton

Publié le 15/03/2017 à 15:02 - Mise à jour à 15:07
©Peter O'Connor/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Mardi un pompier a été blessé à la mâchoire à Tresques dans le Gard. Alors qu'il tentait d'attraper un mouton en liberté dans les rues de la commune, l'animal l'a chargé.

En début de soirée mardi 14, les pompiers ont été appelés dans le village de Tresques dans le Gard. Un mouton avait été vu dans les rues de la commune, les soldats du feu avaient donc pour mission de l'attraper.

Les sapeurs-pompiers se sont donc rendus sur les lieux, un petit village de 1.700 habitants, et ont tenté d'attraper le mouton. Mais pris au piège dans une ruelle, dans laquelle il était encerclé, l'animal a sauté au visage de l'un des hommes le blessant à la mâchoire.

Ses collègues l'ont donc immédiatement transporté aux urgences afin qu'il y passe des examens. Un scanner et des radios ont permis de diagnostiquer les maux du pompier: la charge de l'animal lui a cassé le nez et abîmé la mâchoire.

Pour l'heure, ni les pompiers ni les riverains ne savent d'où s'est échappé le mouton. Aucun élevage proche n'a signalé la perte d'un animal et il n'appartient à aucun des habitants du village.

La nouvelle a été relayée sur les réseaux sociaux et a fait sourire les internautes, rassurés que le pompier n'ait pas eu de blessure grave.

Des moutons avaient déjà été la cause d'un accident, le 8 mars dernier en Normandie. A Cerisy-la-Salle dans la Manche, une automobiliste de 42 ans avait été blessée après avoir fait des tonneaux alors qu'elle avait voulu éviter un petit groupe de moutons qui se trouvait sur la route.

Bien que l'accident ait été spectaculaire, la conductrice n'a heureusement été que légèrement blessée et a  été transportée par les pompiers à l'hôpital de Saint-Lô à une vingtaine de kilomètres de là.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le mouton apeuré a chargé l'un des pompiers.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-