Gard: un Canadair percute une péniche en rase-motte (vidéo)

Gard: un Canadair percute une péniche en rase-motte (vidéo)

Publié le 30/08/2017 à 07:11 - Mise à jour à 07:18
© PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Alors qu'il combattait un feu de forêt dimanche dans le Gard, un Canadair a percuté une péniche sur le Rhône, ne faisant par chance aucun blessé. Deux enquêtes ont été ouvertes pour déterminer les circonstances de l'incident. Le pilote et le copilote ont été suspendus à titre conservatoire.

Un Canadair a percuté un bateau dimanche 27 dans le Gard, provoquant d'importants dégâts mais sans faire de blesser. L'appareil a touché le mat d'une péniche qui mouillait à Vallabrègues alors qu'il procédait à une phase d'"écopage" (remplir sa réserve d'eau en rase-motte) sur le Rhône. Un incident rarissime immortalisé par un touriste se trouvant à bord.

On peut y voir deux bombardiers d'eau en train de faire le plein. Le premier passe déjà à quelques mètres seulement de l'embarcation et un instant plus tard, l'aile du second vient trancher net le mat. L'avion a de son côté perdu un flotteur et subi des dommages qui le rendent inutilisable pour plusieurs semaines tandis qu'une second péniche a été endommagée par les débris. Au vu des images, on peut dire que l'absence de blessé est une chance.

Deux enquêtes ont été ouvertes, l'une par le Bureau d'enquête et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile -le fameux BEA connu pour son rôle après les crashs- l'autre en interne  par l’inspection générale de la Sécurité civile. Aucune explication (erreur humaine, problème technique, météo...) n'avait été mise en avant ce mercredi 30, mais l'"écopage" est une phase particulièrement délicate.

Le pilote et le copilote, "aguerris" selon le chef de la communication à la Sécurité civile cité par 20 Minutes ont été suspendus à titre conservatoire, mesure classique dans une telle situation qui n'est pas une sanction.

Le Canadair, ainsi qu'une douzaine d'autres, avait été mobilisé en raison d'un feu de forêt qui a eu lieu dimanche en fin d'après-midi aux alentours de Collias. Il a pu être maîtrisé après l'intervention de 140 pompiers et avoir ravagé 30 hectares. Les autorités soupçonnent un barbecue sauvage d'en être à l'origine.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le BEA et la sécurité civile ont tous les deux ouvert une enquête.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-