Ghana: un groupe de mafieux turcs exploitait... une fausse ambassade américaine, qui vendait des visas obtenus frauduleusement

Ghana: un groupe de mafieux turcs exploitait... une fausse ambassade américaine, qui vendait des visas obtenus frauduleusement

Publié le 05/12/2016 à 20:07 - Mise à jour à 20:15
©Kat/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le trafic de faux papiers est loin d'être une première, mais ce que ce réseau mafieux turc a réussi à faire au Ghana dépasse l'entendement: le groupe gérait ni plus ni moins qu'une fausse ambassade américaine qui délivrait à prix d'or d'authentiques visas volés. Ce "consulat parallèle" a pu opérer pendant dix ans.

L’arnaque était de grande ampleur et incroyablement audacieuse. C’est sans doute pour cela qu’elle a pu durer aussi longtemps. A Accra, la capitale du Ghana, l’un des pays les plus dynamiques économiquement d’Afrique, les autorités ont fait fermer… une fausse ambassade des Etats-Unis. Ni plus, ni moins. Pire encore, la fausse administration consulaire, qui vendait des visas pour l’autre côté de l’Atlantique, sévissait depuis au moins dix ans.

Un bâtiment affichant un drapeau américain. Des horaires d’ouverture, trois matins par semaine, sur rendez-vous, et, à l’intérieur, un personnel étranger parlant anglais. L’illusion pouvait sembler crédible, et les visas (ainsi que des pièces d’identité) étaient authentiques, quoique obtenus frauduleusement. Et coûtaient la bagatelle de 6.000 dollars pièce (un peu plus de 5.600 euros) pour ceux qui souhaitaient les acquérir.

Pourtant, quelques signes montraient que ceux qui faisaient appel aux services de cette "fausse ambassade" étaient peu regardants. Le bâtiment était visiblement défraîchi, et n’était pas gardé. Et surtout, une ambassade américaine –bien réelle celle-là– existe dans la capitale ghanéenne, non loin de la fausse, avec un niveau de protection qui ne passe pas inaperçu.

Les autorités américaines ont été prévenues par un renseignement et ont monté leur propre enquête avant de communiquer leurs informations aux autorités ghanéennes. Ces dernières démantèleront ce réseau, dirigé par des ressortissants turcs parlant anglais et néerlandais. D’ailleurs, dans la foulée de la fermeture, les enquêteurs ont découvert que le groupe criminel "exploitait" également une fausse ambassade des Pays-Bas sur laquelle peu d’informations ont pour l’instant été révélées.

Les autorités américaines n’ont pas encore dévoilé comment  gang s’était procuré de vrais visas américains, vierges, ni combien de personnes ont pu pénétrer illégalement aux Etats-Unis et dans d’autres pays en recourant à des visas délivrés par ce réseau.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les visas se négociaient au tarif de 6.000 dollars.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-