Gilets jaunes et 1er Mai: un "Benalla bloc" en plus du "Black bloc"?

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 30 avril 2019 - 13:48
Image
Vincent Crase et Alexandre Benalla le 1er mai 2018
Crédits
©Naguib-Michel/AFP
Des collectifs ont proposé aux manifestants de se munir de masques d'Alexandre Benalla pour former un "Benalla Bloc" mercredi pour la manifestions du 1er Mai.
©Naguib-Michel/AFP

Attac France et les collectifs Cerveaux Non Disponibles et Cartoncroustille ont demandé aux manifestants de se munir de masques d'Alexandre Benalla pour former un "Benalla Bloc" mercredi pour la manifestions du 1er Mai. Un pendant humoristique et pacifique au "Black Bloc" en quelque sorte.

Syndicats et Gilets jaunes manifesteront ensemble à Paris dans l'après-midi de Montparnasse à la place d'Italie en passant par les boulevards de Port-Royal, Saint-Marcel et de l'Hôpital mercredi pour le 1er Mai. Alors que les autorités craignent des débordements liées à la présence de casseurs et d'un Black bloc, un collectif a décidé de jouer la carte de l'humour en rebondissant sur les évènements de la Fête du travail de l'année passée et notamment l'affaire Benalla.

En effet, Attac France et les collectifs Cerveaux Non Disponibles et Cartoncroustille ont demandé aux manifestants de se munir de masques à l'effigie de l'ancien conseiller du président de la république dans l'idée de créer un "Benalla Bloc".

"Les révélations sur les agissements d'Alexandre Benalla et de Vincent Crase lors du 1er Mai 2018, et les multiples rebondissements de cette affaire ont mis en évidence une inquiétante dérive du pouvoir macroniste, autoritaire et népotique. Un an plus tard, la justice n'a toujours pas été rendue et les atteintes à l'État de droit se font de plus en plus graves: violences policières couvertes par des mensonges d'État, loi «anti-casseurs» qui menace la liberté fondamentale de manifester, arrestations abusives de journalistes…", expliquent les collectifs sur la page Facebook de l'évènement.

Lire aussi – 1er Mai: les syndicats veulent se faire entendre entre "gilets jaunes" et casseurs

"En réaction à toutes ces agressions, Attac France et les collectifs Cerveaux Non Disponibles et Cartoncroustille, souhaitent vous convier à un «Benalla Bloc» festif au sein du cortège « euphorie collective » le 1er mai 2019", fait savoir le communiqué. Et de poursuivre: "Le but du Benalla Bloc? Symboliser «La Répression En Marche» et l'impunité du pouvoir afin de faire un pied de nez au gouvernement de manière décalée et festive. Au programme: chants (La Benallaise!), banderoles, pancartes, affiches, masques (c'est interdit… sauf pour Benalla !), déguisements… et tout ce que votre créativité pourra apporter!".

Sur la page Facebook, un lien revoie vers une page permettant d'imprimer un masque d'Alexandre Benalla.

Les collectifs donnent rendez-vous aux manifestants à 13h, au 83 Boulevard du Montparnasse, 75006 Paris (devant le cinéma UGC).

Le défilé du 1er Mai 2018 avait vu environ 14.500 personnes, selon les autorités, manifester dans Paris. Au milieu, 1.200 "black blocs", selon la police. La manifestation avait été marquée par les images de dégradations, d'un McDonald's en feu face à la gare d'Austerlitz et des manifestants bloqués sur le pont du même nom. C'est aussi en marge de ce défilé que l'ex-collaborateur de l'Elysée, Alexandre Benalla, avait commis des violences à l'encontre d'un couple.

Voir:

La nouvelle doctrine du maintien de l'ordre à l'épreuve du 1er Mai

La relaxe requise pour un homme que Benalla est soupçonné d'avoir molesté le 1er mai

"Gilets jaunes": la mobilisation marque le pas avant le 1er-Mai