Gilets jaunes: la police tire du gaz lacrymogène à proximité d'une poussette à Marseille (vidéos)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Gilets jaunes: la police tire du gaz lacrymogène à proximité d'une poussette à Marseille (vidéos)

Publié le 28/01/2019 à 18:11 - Mise à jour à 18:30
© SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Les réseaux sociaux relayent des images captées à Marseille d'une poussette prise dans les volutes de fumée d'un gaz lacrymogène, samedi 26, lors de la manifestation des gilets jaunes. Selon "Libération", les images sont authentiques mais la préfecture nie une volonté d'atteindre la poussette. 

S'agit-il d'une bavure policière en marge du cortège des gilets jaunes à Marseille samedi 26? Des images d'une scène effrayante ont en effet été captées en vidéo lors de l'Acte 11 dans la cité phocéenne. Un tir de gaz lacrymogène a atterri à deux pas d'une poussette occupée par un jeune enfant, créant autour de ce dernier un nuage de fumée.

La scène se déroule à proximité du Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée, le Mucem. Les images montrent plusieurs hommes courant en portant une poussette hors des volutes de la fumée en criant "Il y a un bébé!"

D'autres images montrent des street medics, des manifestants apportant les premiers secours aux personnes blessées, demandant à des badauds de s'éloigner d'un homme et de l'enfant.

Selon Libération, qui a essayé de faire la lumière sur l'affaire, les forces de l'ordre ont bien tiré une grenade lacrymogène, qui a atterri entre la maman et la poussette. Selon les témoignages, la famille ne participait pas au cortège mais ne faisait que le croiser. Au mauvais moment visiblement.

Interrogée, la préfecture des Bouches-du-Rhône a annoncé ne pas savoir si la poussette a vraiment été touchée tout en confirmant qu'elle n'était évidemment pas la cible du tir. Elle explique également que l'IGPN n'a pas été saisie et que les parents n'ont pas déposé plainte.

Voir aussi:

"Gilets jaunes": Macron "déplore" 11 morts, "aucun" du fait des forces de l'ordre

Blessure à l'oeil du "gilet jaune" Jérôme Rodrigues: ce que l'on sait

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La police a tiré des lacrymogènes à Marseille, à proximité d'une poussette.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-