Gilets jaunes à Paris: premières violences sur les Champs-Elysées

Gilets jaunes à Paris: premières violences sur les Champs-Elysées

Publié le 08/12/2018 à 10:55 - Mise à jour à 10:57
© XAVIER LEOTY / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La manifestation des gilets jaunes à Paris a globalement débuté dans le calme ce samedi. Quelques heurts ont eu lieu sur les Champs-Elysées et un groupe a tenté de bloquer le périphérique, provoquant l'intervention des CRS.

Après un début de journée dans le calme, de premiers heurts ont éclaté sur les Champs-Elysées vers 10h30. Des violences qui sont cependant restées limitées, au moins dans un premier temps. Les "casseurs" ne semblaient pas encore arrivés.

Alors que quelques milliers de manifestants défilaient sur la plus belle avenue du monde, encerclés par de nombreux barrages de police, un groupe a tenté de quitter le secteur via la rue Arsène Houssaye. Ils se sont heurtés à un barrage dans cette rue assez étroite. Les forces de l'ordre ont finalement fait usage de grenades lacrymogènes pour disperser la foule qui a reflué rapidement. 

Dans les minutes qui ont suivi, quelques dizaines de personnes se sont opposées aux CRS, renvoyant les grenades tandis que les policiers tentent de faire reculer les manifestants.

Voir: "Gilets jaunes": début des manifestations, sous haute sécurité

Les premières heures de la manifestation parisienne ont été assez calme, face à un dispositif de sécurité sans commune mesure avec les semaine précédentes. Les effectifs des forces de l'ordre ont été quasiment doubler pour arriver à environ 9.000 personnels. La zone sécurisée a été élargie avec notamment 36 stations de métro fermées.

Surtout, les autorités ont misé sur la prévention des violences avec quelque 350 interpellations rien que dans les premières heures, notamment consécutives à des fouilles des sacs et des véhicules à la recherche d'armes par destination.

Les CRS sont également intervenus sur le périphérique au niveau de la porte Maillot ou quelques centaines de gilets ont tenté de lancer un barrage filtrant.

La France entière redoute des violences et des destructions de biens ce samedi 8. Après les importants débordements du 24 novembre et de samedi 1er, suivi par un recul du gouvernement sur certains points de contestation, de nombreux appels à ne pas manifester ont été lancés, dans la classe politique mais aussi dans certaines franges du mouvement. Beaucoup craignent donc que les manifestations de ce samedi réunissent les éléments les plus radicaux.

Lire aussi:

Barrages et manifestations des gilets jaunes: les routes perturbées (carte)

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Quelques heurts ont eu lieu à Paris lors de la manifestation des gilets jaunes samedi matin (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-