Gilets jaunes: un journaliste de BFMTV matraqué par un policier

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 18 février 2019 - 14:29
Image
Des CRS dans le quartier du Breil à Nantes, le 4 juillet 2018
Crédits
© SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP
Un journaliste de BFMTV a été matraqué par un policier lors de l'Acte 14 des Gilets jaunes.
© SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP

Selon un journaliste de BFMTV, un de ses confrères a été matraqué par un policier lors de l'Acte 14 des Gilets jaunes. Une plainte a été déposée.

Un JRI (journaliste reporter d'images) travaillant pour BFM aurait été victime de plusieurs coups de matraque de la part d'un policer alors qu'il couvrait l'Acte 14 des Gilets jaunes à paris samedi. Un de ses confrères en a fait le récit sur son compte Twitter.

"Acte XIV, esplanade des Invalides: alors que nous filmions, mon JRI a reçu plusieurs coups de matraque de la part d’un policier. Et ce, malgré nos cris «presse!» et ma carte professionnelle en main. Violence gratuite inadmissible", a témoigné sur Twitter Raphaël Maillochon, reporter à BFMTV. 

"BFMTV déplore ce nouvel incident et rappelle que la presse doit pouvoir travailler librement sans subir aucune attaque de quiconque", a fait savoir de son côté la chaîne de télévision qui explique également que le JRI agressé allait déposer une plainte.

Lire aussi - Les violences contre les journalistes repartent à la hausse en 2018, déplore RSF

Depuis le début du mouvement des Gilets jaunes en novembre 2018, les forces de l'ordre sont visées par plusieurs plaintes pour des violences policières à l'encontre des journalistes qui couvraient les différents "Actes" de la contestation. Des photographes ont notamment témoigné avoir été visés par des tirs de lanceurs de balles de défense ou même avoir reçu des coups portés par les forces de l’ordre pendant les manifestations.

Les syndicats français de journalistes avaient annoncé après des violences importantes le 8 décembre à l'encontre des reporters avoir effectué un signalement de ces incidents auprès du Conseil de l’Europe et réclamé des explications "de la préfecture de police, du ministère de l’Intérieur, et du gouvernement, sur les consignes qui ont été données pour en arriver à cette situation".

Voir:

Gilets jaunes: une journaliste de France 3 frappée avec une "queue de billard" à Limay

Wingles: une bouteille d'acide lancée sur deux journalistes

#PayeToiUnJournaliste: la presse dénonce les agressions des gilets jaunes

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don