Gironde: le directeur d'école collectionnait les images pédopornographiques, deux ans de prison de ferme

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Gironde: le directeur d'école collectionnait les images pédopornographiques, deux ans de prison de ferme

Publié le 13/10/2016 à 08:35
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Un directeur d'école qui détenait de très nombreux fichiers pornographiques mettant en scène des enfants a été condamné à deux ans de prison ferme. Il filmait également, à leur insu, ses élèves lors de sorties scolaires.

Un directeur d'école, près de Bordeaux, a été condamné mercredi soir à trois ans de prison, dont un avec sursis, pour détention et diffusion d'images à caractère pédopornographique et violences sans préméditation.

Cette condamnation est assortie d'une mise à l'épreuve pendant deux ans avec obligation de soins et d’indemniser les victimes.

Cet enseignant de 46 ans avait été arrêté il y a un an pour détention de plus de 60.000 fichiers pornographiques, avec des images pédopornographiques venant de l'étranger, et la prise de photos et vidéos de mauvaise qualité de ses élèves lors de sorties scolaires, à leur insu.

Les photos et vidéos de scènes sexuelles, téléchargées sur internet, n'ont pas été prises par le directeur d'école de Cadaujac.

"C'est une sanction sévère mais juste car il y avait beaucoup de visionnages, beaucoup de viols, d'images insoutenables", a déclaré à l'AFP l'avocate Noémie Saidi-Cottier de l'association Innocence en danger.

Plusieurs enfants de communes limitrophes de Bordeaux, où l'homme a été en poste, ont été reconnus sur les images par leurs instituteurs et une quinzaine de familles s'étaient constituées parties civiles, a-t-elle précisé.

Les réquisitions du parquet -trois ans de prison dont six mois avec sursis- ont été quasiment suivies. Le directeur d'école encourait sept ans d’emprisonnement pour les faits de captation et diffusion des images.

Célibataire, enseignant depuis 1995, le suspect n'avait aucun antécédent judiciaire et n'avait jamais fait l'objet de plainte ou d'une procédure administrative dans les établissements où il a été en poste, ni à Cadaujac depuis 2013, ni avant.

L'enseignant avait été suspendu le 2 novembre 2016 par l'Education nationale. Il avait fait une tentative de suicide, lors de son interpellation le 27 octobre, à la suite d'une enquête de police judiciaire ouverte après une alerte lancée par un proche.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'enseignant de 46 ans n'avait jamais fait parler de lui.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-