Gironde: le gendarme percuté volontairement par un motard de 15 ans est dans un "état critique"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Gironde: le gendarme percuté volontairement par un motard de 15 ans est dans un "état critique"

Publié le 05/02/2018 à 09:33 - Mise à jour à 09:43
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un gendarme a été grièvement blessé dimanche par un adolescent à bord d'une moto lors d'un contrôle de vitesse à Salles, au sud de Bordeaux. Il se trouve toujours dans un état grave ce lundi.

Le choc a été d'une très grande violence. Un gendarme de 46 ans a été violemment percuté par un adolescent qui circulait à moto à Salles en Gironde et qui a refusé de s'arrêter au contrôle. Le militaire a été très grièvement blessé par le véhicule lancé à grande vitesse dimanche 4 dans l'après-midi.

Le journal Sud-Ouest rapporte ce lundi 5 que le gendarme est toujours hospitalisé dans un "état critique" au CHU de Bordeaux et que son "pronostic vital est toujours engagé".

Les faits ont eu lieu vers 16h30 sur la route départementale 3, à Salles. Les gendarmes de la brigade de Belin-Beliet effectuaient un contrôle routier lorsqu'ils ont tenté d'intercepter un mineur de 15 ans qui circulait sur une moto-cross, non-autorisée sur ce type de voie. Mais le pilote du deux-roues a refusé de s'arrêter, et a percuté de plein fouet l'un des gendarmes. Le choc a provoqué la chute de l'adolescent qui a également été blessé. Il souffre de diverses fractures et a également été hospitalisé.

Lire aussi - Gironde: un gendarme grièvement blessé par un jeune motard lors d'un contrôle

Le militaire a été très grièvement touché et les secours, rapidement arrivés sur place, ont pris la décision de l'héliporter en urgence au CHU de Bordeaux où l'attendait une équipe médicalisée spécialisé dans ce type d'accident.

Les deux collègues de la victime, un homme de 50 ans et une femme de 23 ans, sont en état de choc et ont été pris en charge par une cellule psychologique.

Le parquet de Bordeaux a ouvert une enquête pour tentative d'homicide contre le conducteur de la moto. La brigade de recherches d'Arcachon est en charge des investigations. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le gendarme percuté dimanche par un adolescent à moto est toujours dans un état grave.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-