Gironde: le père aurait tué son fils, accusé d'avoir percuté mortellement un gendarme

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Gironde: le père aurait tué son fils, accusé d'avoir percuté mortellement un gendarme

Publié le 21/02/2018 à 07:35 - Mise à jour à 07:38
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Les corps sans vie d'un père et son fils ont été retrouvés dans un bois à Salles, en Gironde, mardi. L'adolescent de 15 ans venait d'être mis en examen pour homicide involontaire aggravé, il avait percuté un gendarme qui avait succombé à ses blessures. Les enquêteurs pensent que le père à tué son enfant.

L'adolescent mis en examen après avoir percuté et tué un gendarme a été retrouvé mort dans un bois à Salles, en Gironde, mardi 20. Son corps sans vie a été retrouvé aux côtés de celui de son père, lui aussi décédé.

Selon les enquêteurs, c'est le père de famille qui aurait tué son fils de 15 ans avant de se donner la mort, comme le relate Le Figaro.

A voir aussi: Gironde - mort du jeune qui avait tué un gendarme à Salles

Ce sont des chasseurs qui ont découvert les cadavres. Après des constatations médico-légales "l'hypothèse d'un scénario dans lequel le père a tiré sur son fils en premier avant de retourner l'arme contre lui", a révélé le parquet de Bordeaux par voie de communiqué.

La mère de famille avait alerté la gendarmerie de la disparition de son mari et son fils lundi 19 dans la soirée. Les deux étaient partis plus tôt dans l'après-midi en voiture "au prétexte de rendre visite à un membre de leur famille".

"N'ayant pas de nouvelles de leur part, constatant l'absence d'un fusil de chasse et trouvant chez elle une lettre manuscrite de son conjoint laissée à son intention, la mère du mineur a décidé de signaler leur disparition", a poursuivi le parquet.

Pour rappel, l'adolescent avait refusé d'obtempérer lors d'un contrôle de vitesse dimanche 4. Il avait percuté un gendarme en prenant la fuite. Gravement blessé le militaire avait été hospitalisé, il était finalement décédé des suites de ses blessures.

Mardi 6 le jeune garçon avait donc été mis en examen pour homicide involontaire aggravé. Il avait alors été placé sous contrôle judiciaire et risquait jusqu'à sept ans de prison, en raison de son jeune âge.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Selon les enquêteurs, c'est le père qui a tué le fils avant de retourné l'arme contre lui.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-