Gironde: un couple d'infirmiers libéraux accusé d'avoir détourner un million d'euros en quatre ans à la CPAM

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Gironde: un couple d'infirmiers libéraux accusé d'avoir détourner un million d'euros en quatre ans à la CPAM

Publié le 04/07/2017 à 15:30 - Mise à jour à 15:44
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un couple d'infirmiers de Gironde est accusé d'avoir détourné près d'un million d'euros à la Sécurité sociale. Les enquêteurs ont relevé de nombreuses irrégularités, correspondant à une moyenne de vingt heures de travail par jour pendant 366 jours ou encore 10.000 actes facturés au tiers payant qui n’ont pas été réalisés.

Le tribunal correctionnel de Bordeaux s'est penché lundi 3 sur le cas d'un couple d'infirmiers libéraux accusé d'avoir détourné près d'un million d'euros à la Sécurité sociale sur une période de quatre ans comme l'explique le journal Sud-Ouest.

Les deux prévenus comparaissaient pour "escroquerie". En effet, ils avaient "surfacturé des actes infirmiers, facturé des actes qu’ils n’auraient pas faits, surcoté des actes, réalisé des actes fictifs et des frais de déplacement surfacturés chez les patients". Au cours de leurs investigations, les enquêteurs ont relevé de nombreuses irrégularités, correspondant à une moyenne de vingt heures de travail par jour pendant 366 jours ou encore 10.000 actes facturés au tiers payant qui n’ont pas été réalisés.

Ainsi, le couple est accusé d'avoir détourné jusqu'à 40.000 euros par mois à la Caisse primaire d’assurance-maladie (CPAM) de Gironde. Au total, la fraude s’élèverait à 950.000 euros envers trois organismes de la Sécurité sociale.

"On est plus sur des difficultés pour appréhender la nomenclature de la CPAM, qui peut se révéler très floue et sujette à interprétation de la part des infirmiers, que sur une réelle volonté de fraude. C’est une négligence coupable, il y a eu des approximations", a fait savoir l'avocat du couple, Me Gata.

Un an de prison avec sursis et 20.000 euros d’amende ont été requis à l’encontre de l’infirmier, six mois de prison avec sursis et 5.000 euros d’amende pour son épouse avec une interdiction d’exercer pendant cinq ans pour le couple. Le verdict sera connu le 18 septembre prochain.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un an de prison avec sursis et 20.000 euros d’amende ont été requis à l’encontre de l’infirmier, six mois de prison avec sursis et 5.000 euros d’amende pour son épouse.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-