Grasse: blessé et séquestré par des "amis" pour 2 téléphones portables

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Grasse: blessé et séquestré par des "amis" pour 2 téléphones portables

Publié le 14/04/2017 à 16:51 - Mise à jour à 17:16
© PATRICK KOVARIK / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

A Grasse, au lendemain d'une soirée alcoolisée, vendredi dernier, un homme de 27 ans s'est fait agresser à coups de couteau et séquestrer dans le coffre d'une voiture par des personnes qu'il pensait être ses "amis". Les agresseurs lui reprochaient le vol présumé de deux portables.

"Il faut bien choisir ses amis", un conseille qui a pris tout son sens avec cette affaire à Grasse, dans les Alpes-Maritimes. Vendredi 7, un homme de 27 ans a été torturé et séquestré par trois de ses soi-disant "amis". Ces derniers lui ont reproché le vol de deux téléphones portables lors d'une soirée très alcoolisée, a rapporté Var Matin ce vendredi 14.

Agés entre 25 et 30 ans les trois suspects auraient donné rendez-vous à la victime dans leur cité des parfums, vendredi, soit au lendemain de la soirée. Cette dernière s'est alors fait attaquer par les trois hommes qui l'auraient poignardé à deux reprises et lui auraient lacéré le visage à coups de couteau. Les agresseurs lui reprochaient le vol de deux portables, qui avaient disparu la veille. Pendant plusieurs minutes ils se seraient acharnés en rouant de coups le jeune homme.

Après avoir ligoté, bâillonné et enfermé la victime dans le coffre d'une voiture, les trois complices sont montés dans le véhicule et se seraient rendus dans un supermarché des environs pour faire des courses. Profitant de l'absence de ses agresseurs, l'homme retenu captif est parvenu à se défaire de ses liens et à briser la vitre du coffre pour s'échapper. Sur le parking du commerce, une cliente lui est venue en aide et l'a conduit jusqu'au commissariat de Grasse. Les secours l'ont pris en charge et le jeune homme a été hospitalisé.

Les trois suspects ont été arrêtés et mis en examen cette semaine pour tentative d'assassinat, séquestration accompagnée d'actes de torture et de barbarie ainsi qu'extorsion. Un homme et une femme présumés complices ont également été mis en examen. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les agresseurs reprochaient à leur cible le vol de deux portables. Pendant plusieurs minutes ils se seraient acharnés en la rouant de coups.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-