Grenoble: évacuation d'un bidonville de 300 personnes

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Grenoble: évacuation d'un bidonville de 300 personnes

Publié le 29/07/2015 à 09:12 - Mise à jour à 09:23
©Bohac Yann/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): MM

-A +A

La police a procédé à l'évacuation d'un bidonville ce mercredi matin à Grenoble. Près de 300 personnes attendent désormais d'être relogées.

Quelque 300 personnes, pour la plupart issues de la communauté rom, originaires de Roumanie, ont été évacuées d'un bidonville situé avenue Esmonin à Grenoble par les forces de l'ordre ce mercredi matin. Le démantèlement de ce camp, baptisé "bidonville Esmonin", à la demande de la municipalité EELV-Parti de Gauche avait été annoncé à la mi-mai par le maire écologiste de Grenoble Eric Piolle qui avait dit vouloir garantir "la sécurité des populations" des "réseaux mafieux" s'y étant développé.

Le maire a expliqué ce mercredi matin sur les ondes de France Bleu Isère avoir voulu attendre l'été et les vacances pour les familles car certaines ont des enfants scolarisés et que tous les occupants seront relogés.

La présence de ce bidonville installé à coté du centre commercial GrandPlace, tout près d'Echirolles, qui a compté jusqu'à 400 habitants, dont 200 mineurs, suscitait de fortes tensions avec le voisinage depuis plusieurs mois. "Enfin on va pouvoir tourner la page. La situation devenait ingérable. M. Piolle a enfin pris ses responsabilités. Maintenant il faut que tout le monde prenne leur part de la misère il n'y a pas que le secteur sud. Ça fait cinq ans que ça dure notre quartier n'en peut plus. On a appris que la mairie veut installer des caravanes, on n'est pas d'accord", a déclaré le riverain Sébastien Baudouin du collectif Plein Soleil au Dauphine Libéré.

La mairie a fait savoir qu'elle prendra en charge une partie de l'hébergement des personnes évacuées du bidonville tandis que l'État a débloqué des fonds pour loger les autres habitants du bidonville. Selon les informations du quotidien régionales, 140 personnes seront pris en charge par la mairie et l'Etat, 50 le seront provisoirement à l'hôtel tandis que "trente personnes auraient fait l'objet d'OQTF (Obligation de quitter le territoire français), cinq personnes seront emmenés au centre de rétention de Lyon".

 

Auteur(s): MM


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La police a évacué un campement de roms ce mercredi à Grenoble.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-