Grenoble: le "chirurgien de l'horreur" soupçonné du décès d'un patient

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Grenoble: le "chirurgien de l'horreur" soupçonné du décès d'un patient

Publié le 09/05/2019 à 17:58 - Mise à jour à 18:03
© ROMAIN LAFABREGUE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Le docteur V., surnommé le "chirurgien de l'horreur", est soupçonné d'être à l'origine du décès de l'un de ses patients à la fin de l'année 2017. Pas moins de 80 autres personnes l'accusent d'avoir pratiqué des interventions inutiles ayant mené à des accidents médicaux.

Parmi les dizaines d'accidents médicaux qui lui sont reprochés, y aurait-il un décès? La famille d'un patient accuse en tout cas le "chirurgien de l'horreur" de Grenoble d'être à l'origine de la mort d'un des leurs.

Les faits se seraient déroulés dès le mois d'avril 2017 selon Le Parisien. Noël, un retraité de 73 ans avait consulté le docteur V. à cause d'une douleur aux jambes et dans le dos.

Sans même l'avoir examiné, le "chirurgien de l'horreur" a alors fait passer un IRM et a décrété qu'il devait être opéré.

A voir aussi: Grenoble: 80 personnes s'estiment victimes du même chirurgien

Mais entre-temps, Noël consulte aussi un angiologue qui lui diagnostique "une thrombose complète des deux artères fémorales": ses artères étaient en fait complètement bouchées.

Faisant fi du diagnostic de son confrère, le chirurgien a souhaité maintenir l'opération. Au réveil, le patient s'est plaint de douleurs à la jambe droite, désagréments anodins selon le médecin mais qui ont pourtant perduré.

Noël souffrait en fait d'un arrêt total de la circulation sanguine dans la jambe. Il a alors été transféré au service réanimation d'une autre clinique où un chirurgien lui a alors assuré que l'opération qu'il avait subie n'était pas prioritaire puisque ses "problèmes pour se déplacer étaient d'origine vasculaires".

Mais l'état du patient ne s'est pas amélioré: deux mois après son opération en novembre, il est décédé d'une infection généralisée. Sa famille est depuis persuadée que le "chirurgien de l'horreur" est à l'origine de sa mort.

Le docteur V. a été mainte fois accusé d'avoir mis en danger la vie de ses patients, il est d'ailleurs sous le coup d'une enquête, mais c'est la première fois que la famille d'un patient décédé le soupçonne d'une faute mortelle.

Le médecin grenoblois a été suspendu par le Conseil national de l'ordre des médecins en janvier dernier pour "des manquements d’une extrême gravité et un comportement gravement fautif". Fin avril, il a reçu une nouvelle sanction et rendu coupable d'avoir fait "une faute déontologique" sur un patient qui se déplace depuis en fauteuil roulant.

A lire aussi:

Un chirurgien suspecté d'avoir eu des rapports avec des prostituées mineures

Grenoble - Patients mutilés, opérations suspectes: un chirurgien suspendu

Le chirurgien se trompe de jambe en pleine opération

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


A Grenoble, le "chirurgien de l'horreur" est accusé par une famille d'être a l'origine de la mort d'un de ses patients.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-