Grigny: deux hommes interpellés après avoir ouvert le feu sur des policiers dans le quartier de la Grande-Borne

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 23 février 2017 - 14:37
Image
Un policier de dos.
Crédits
©Bohac Yann/Sipa
Les malfaiteurs prennent la fuite mais deux d'entres eux ont été interpellés par des policiers.
©Bohac Yann/Sipa
Apres un braquage à Etampes, quatre malfaiteurs ont pris la fuite ce jeudi et ont été pris en chasse par les forces de l'ordre. Lors de la course-poursuite, un coup de feu a été tiré contre les motards de la police. Deux hommes ont été interpellés.

Il n'y a finalement pas eu de victimes. Deux hommes ont été interpellés ce jeudi 23 à Grigny dans l'Essonne après un braquage qui a mal tourné. Au cours de leur fuite, les malfaiteurs ont ouvert le feu sur les forces de l'ordre qui les pourchassaient.

Un groupe de quatre individus a commis un braquage contre une bijouterie à Etampes plus tôt dans la matinée. Après avoir pris la fuite à bord d'un premier véhicule, ce dernier tombe en panne à Arpajon, à une vingtaine de kilomètres dues lieux du braquage. Les malfaiteurs décident alors de mener un "carjacking" contre un automobiliste afin de lui dérober son véhicule, une Passat Volkswagen. Repérés par les forces de l'ordre les malfaiteurs vont prendre en otage le conducteur, a précisé un syndicaliste d'Unsa police à BFMTV. C'est lui qui aurait d'ailleurs conduit sous la menace.

Deux motards de police nationale prennent alors en chasse le véhicule des suspects qui se dirige vers Grigny. C'est lors de cette course poursuite que l'un des malfaiteurs tire au fusil de chasse sur les policiers. Par chance, le projectile n'atteint pas sa cible.

Rue du Minotaure, dans le quartier de la Grande Borne, le conducteur de la voiture volée a perdu le contrôle et a eu un accident. Les malfaiteurs prennent la fuite mais deux d'entres eux ont été interpellés par des policiers arrivés en renfort après s'être retranchés dans un hall d'immeuble. Les deux autres délinquants ont réussi à semer les forces de l'ordre dans le dédale de la cité. Les élèves du collège Jean Vilar ont été confinés dans leur établissement et les autorités ont demandé aux riverains de s'éloigner des fenêtres et de les maintenir fermées, rapporte Le Parisien. Le quartier a été bouclé pour tenter de mettre la main sur les fuyards.

Une enquête a été ouverte par le parquet d'Evry et confiée à la police judiciaire.