Grippe aviaire: retour sur les principaux épisodes en France depuis 2006

Grippe aviaire: retour sur les principaux épisodes en France depuis 2006

Publié le 05/01/2017 à 14:55 - Mise à jour à 14:57
©Jean-Pierre Proulx/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Pour tenter d'endiguer la propagation de la grippe aviaire, une campagne d'abattage massif dans plusieurs départements du Sud-Ouest a débuté ce jeudi. Retour sur les principaux épisodes de grippe aviaire en France depuis 2006.

Voici les principaux épisodes de grippe aviaire en France, alors que l'abattage de centaines de milliers de canards a été décidé dans le Sud-Ouest pour tenter d'endiguer la propagation d'un nouveau virus.

2006: premier épisode en France

-18 fév: le premier cas de virus H5N1 est confirmé sur un canard trouvé mort dans l'Ain. Des mesures sont mises en place contre la propagation du virus.

-23 fév: la présence du H5N1 est confirmée dans un élevage de 11.000 dindes à Versailleux (Ain): 400 succombent à la maladie, les autres sont euthanasiées. Certains produits avicoles sont interdits à l'importation.

-5 mars: la grippe aviaire gagne du terrain: sa présence est confirmée sur un cygne sauvage dans les Bouches-du-Rhône.

-Fin mars/avril: assouplissement progressif des mesures de surveillance.

2007: brève réapparition dans l'Est

-5 juillet: le virus H5N1 est à l'origine de la mort de trois cygnes découverts sur un étang d'Assenoncourt (Moselle). Le gouvernement renforce les mesures de prévention contre le risque de contamination des élevages de volailles.

-14 août: deux autres cygnes morts retrouvés à proximité du foyer d'Assenoncourt sont testés positifs.

2015: le Sud-Ouest frappé de plein fouet

-25 nov: un foyer de grippe aviaire H5N1 est détecté dans une basse-cour à Biras en Dordogne où 22 poulets et poules sur une trentaine succombent au virus.

-3 déc: restriction des transports en France et interdiction d'exporter oiseaux vivants et oeufs à couver depuis la Dordogne vers l'UE et les pays tiers. Plusieurs pays dans le monde dont le Japon cessent d'importer de la volaille française et ses produits comme le foie gras.

-7-9-10 déc: de nouveaux foyers sont découverts (Landes, Dordogne, Haute-Vienne, Gers).

-14 janv 2016: le ministère de l'Agriculture annonce que les élevages du Sud-Ouest devront geler leur production pendant plusieurs mois afin d'éradiquer définitivement la maladie.

-17 mai: canards et oies commencent à faire leur retour dans les exploitations de 18 départements du Sud-Ouest.

2016-17: après un bref répit, l'abattage massif

- juil: plusieurs élevages sont à nouveau infectés dans le Sud-Ouest. Les palmipèdes sont abattus.

-17 nov: le risque est réévalué de "négligeable" à "élevé" dans certaines régions de France, après la découverte de cas hautement pathogènes dans des pays voisins.

-28 nov: un cas de grippe aviaire H5N8 hautement pathogène est confirmé chez des canards sauvages dans le Pas-de-Calais.

-2 déc: plusieurs foyers sont détectés dans des élevages du Sud-Ouest, d'abord dans le Tarn puis dans le Gers, les Hautes-Pyrénées, le Lot-et-Garonne, l'Aveyron et les Pyrénées-Atlantiques.

-6 déc: le risque "élevé" est étendu à tout le territoire, entraînant de nouvelles mesures de restriction de mouvements et de confinement dans les élevages mais aussi pour les chasseurs.

-4 janvier 2017: face à un virus "très agressif" et après la détection de 89 foyers, le ministère de l'Agriculture annonce l'abattage de centaines de milliers de canards élevés à l'air libre dans 150 communes du Gers, des Landes, des Hautes-Pyrénées et des Pyrénées-Atlantiques.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un abattage de centaines de milliers de canards élevés à l'air libre dans 150 communes du Sud-Ouest a débuté ce jeudi 5.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-