Grisolles: une forcenée en burqa saccage un centre de loisirs au cri d'"Allah Akbar"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Grisolles: une forcenée en burqa saccage un centre de loisirs au cri d'"Allah Akbar"

Publié le 25/07/2018 à 16:23 - Mise à jour à 16:38
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une femme portant une sorte de burqa a fait irruption ce mercredi dans le centre de loisirs de Grisolles (Tarn-et-Garonne). Elle aurait agressé une employé en cirant "Allah Akbar", saccagé les locaux et prétendu détenir des bombes. Elle a été interpellée par un groupe d'intervention de la gendarmerie. La piste de l'acte d'une déséquilibrée semble privilégiée.

Menace d'égorgement, tentative d'incendie et soi-disant bombe, le tout au cri d'"Allah Akbar" poussé par une femme portant une sorte de burqa. Le personnel et les enfants du centre de loisirs de Grisolles (Tarn-et-Garonne) ont eu une belle frayeur ce mercredi 25 au matin et les forces d'intervention de la gendarmerie ont été déployées. Mais il s'agissait apparemment de l'acte d'une déséquilibrée qui a pu être appréhendée.

Vers 7h45, la femme a fait irruption sur les lieux où se trouvaient huit personnes (des membres du personnel, une mère et un seul enfants) "vêtue de noir et de gants, et d'un vêtement qui s'apparenterait à une burqa", fait savoir La Dépêche.

Elle aurait selon les premiers éléments rapportés crié "Allah Akbar", agressé une femme de ménage, menaçant de l'égorger. Puis elle aurait saccagé les lieux en mettant notamment le feu à une poubelle. Toutes les personnes présentes ont pu prendre la fuite et prévenir les forces de l'ordre.

Voir: Attaque au cutter au cri d'"Allah Akbar": l'assaillante voulait être tuée

La femme s'est alors barricadée sur place tandis que le Psig (peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie, une unité de première intervention dont les moyens ont été localement renforcés pour faire face aux risques d'attentat), a été déployé.

La femme a en effet affirmé être en possession de plusieurs bombes, ce qui a forcé les gendarmes a agir avec précaution. Ils ont finalement profité des allées et venues de la forcené entre les bâtiments du centre et l'extérieur pour l'appréhender. Les démineurs ont été prévenus et ont passé le centre au peigne fin mais n'ont trouvé aucun engin explosif, ni d'arme d'ailleurs.

La piste de l'acte d'une déséquilibrée semble privilégiée. L'appartenance même de la femme à l'islam radical pose question, malgré ses vêtements et ses propos. Elle aurait en effet été repérée plus tôt sur le marché de Grisolles en train de boire de l'alcool. Elle l'aurait associée avec les médicaments, ce qui pourrait fournir un début d'explication à son comportement.

Cette Canadienne de 26 ans serait arrivée en France la veille seulement, à l'aéroport de Toulouse-Blagnac, précise France 3. Elle a été placée en garde à vue et une cellule psychologique a été mise en place à destination des personnes qui se trouvaient au centre ce matin.

Lire aussi:

Voile intégral: état des lieux en Europe

"Allah Akbar": les attaques de déséquilibrés criant que "Dieu est grand" se sont multipliées

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le Psig de la gendarmerie a interpellé une forcenée en burqa au centre de loisirs de Grisolles (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-