Grogne des policiers: la mobilisation a baissé d'intensité

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 24 octobre 2016 - 17:45
Image
Des policiers à la grande braderie de Lille.
Crédits
©Philippe Huguen/AFP
Des manifestations ont eu lieu à Marseille, Nice, Nancy ou encore Boulogne-sur-mer, mais aucun en région parisienne.
©Philippe Huguen/AFP
Au septième jour du mouvement de grogne, la mobilisation des policiers a baissé d'intensité. Les policiers en colère réclament notamment plus d'effectifs et de moyens matériels, des peines sévères pour leurs agresseurs, ou la révision des règles de légitime défense.

La mobilisation des policiers a baissé d'intensité dimanche soir, avec des manifestations à Marseille, Nice, Nancy ou encore Boulogne-sur-mer, mais aucun rassemblement en région parisienne, au septième jour du mouvement de grogne. A Marseille, une centaine de véhicules de police ont stationné sur le Vieux-Port vers minuit dimanche, a indiqué une source policière, confirmant une information de BFMTV. A la mi-journée dimanche, près de 200 fonctionnaires s'étaient déjà rassemblés au même endroit, pour beaucoup en famille, pour demander davantage de moyens et d'effectifs.

Dans le centre-ville de Nice, une centaine de policiers municipaux et nationaux se sont eux aussi rassemblés dans le calme et moins d'une heure, avant un appel à manifester mercredi midi du syndicat Unité SGP (FO) adressé aux policiers et à la population. Des manifestations ont aussi rassemblé une soixantaine de policiers à Boulogne-sur-mer (Pas-de-Calais) dimanche soir, de même qu'une centaine à Nancy (Lorraine).

Les policiers en colère réclament notamment plus d'effectifs et de moyens matériels, des peines sévères pour leurs agresseurs, ou la révision des règles de légitime défense. Dimanche après-midi, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, a rencontré deux policiers issus du mouvement de protestation en marge d'un déplacement au commissariat de Créteil (Val-de-Marne). François Hollande doit rencontrer mercredi les organisations représentatives de la police nationale.

Le mouvement a démarré le lundi 17 octobre en région parisienne, avec une spectaculaire manifestation nocturne sur les Champs-Élysées, de policiers exaspérés par l'attaque au cocktail Molotov de quatre de leurs collègues, le 8 octobre à Viry-Châtillon (Essonne), après une éprouvante année d'état d'urgence. Le mouvement s'est ensuite propagé dans de nombreuses villes, avec des rassemblements quotidiens de quelques dizaines à plusieurs centaines de policiers selon les lieux.

 

À LIRE AUSSI

Image
Police Voiture Gyrophare Illustration
Viry-Châtillon: les deux policiers brûlés garderont des "séquelles" selon les médecins
Les deux policiers gravement blessés dans l'attaque aux cocktails Molotov à Viry-Châtillon sont maintenant hors de danger. Mais ils resteront fortement marqué physique...
24 octobre 2016 - 14:43
Société
Image
Une voiture de police incendiée.
Colère des policiers: en réponse au patron de la police, l'Unsa réclame "du concret"
Après les promesses d'équipement et de moyens faites par le patron des policiers Jean-Marc Falcone dimanche dans "Le JDD", les syndicats de policiers veulent désormais...
24 octobre 2016 - 11:26
Société
Image
Un policier avec une arme à sa ceinture.
Grogne des policiers: François Hollande recevra les syndicats mercredi
Après plus d'une semaine de grogne des policiers, François Hollande recevra mercredi leurs représentants syndicaux, eux aussi en partie dépassés par le mouvement de co...
24 octobre 2016 - 08:58
Politique

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.