Harcelée sur Internet, une adolescente se suicide à Stains

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Harcelée sur Internet, une adolescente se suicide à Stains

Publié le 30/04/2015 à 14:16 - Mise à jour à 14:31
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): VL
-A +A

Une jeune fille de 15 ans a mis fin à ses jours, mardi soir à Stains (Seine-Saint-Denis). Victime de harcèlement sur les réseaux sociaux suite au tournage d'une vidéo provocante, elle s'est jetée par la fenêtre de son immeuble.

La jeune fille a craqué face au cyber-harcèlement. Une adolescente de 15 a mis fin à ses jours mardi 28 au soir, à Stains (Seine-Saint-Denis). Elle avait été victime de harcèlement sur Internet suite au tournage d'une vidéo intime. Elle s'est jetée par la fenêtre de l'appartement familial, situé au quatrième étage, dans la cité Lurçat, un quartier défavorisé. Ses parents, frères et sœurs étaient présents mais n'ont pas pu empêcher son geste.

Selon les informations de BFMTV, la jeune fille était apparue dans une vidéo intime, avec son petit ami, dans une position provocante. La vidéo avait par la suite été mise en ligne et postée sur les réseaux sociaux. Selon une source proche du dossier, elle "avait été vue par de très nombreuses personnes de son quartier et de son entourage". Victime "de pressions ou chantages", la jeune fille n'a pas supporté cette situation. Les enquêteurs n'avaient pas défini ce jeudi si l'adolescente était consentante ou si la vidéo avait été tournée à son insu.

Une autre vidéo, tournée juste après le drame cette fois, circule sur Internet. On y entend les cris de détresse d'une femme et d'autres personnes hurler d'appeler les secours. Les réseaux sociaux ont là encore fait leur œuvre. Certains internautes y affichent leur soutien envers la famille de la victime, d'autres poursuivent les moqueries.

Le corps de l'adolescente a été transporté à l'institut médico-légale de Paris, une enquête a été ouverte et confiée à la Sûreté territoriale de Seine-Saint-Denis.

Depuis quelques années, plusieurs opérations de prévention et de lutte contre le cyber-harcèlement ont été mises en place, notamment dans le cadre de l'Education national avec le plan présenté en février dernier par Najat Vallaud-Belkacem. Mais maîtriser Internet reste une tâche extrêmement ardue. 

 

Auteur(s): VL

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La victime était harcelée sur les réseaux sociaux, une enquête a été ouverte.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-