Haute-Corse: une banque visée par une attaque aux bouteilles de gaz, d'importants dégâts

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Haute-Corse: une banque visée par une attaque aux bouteilles de gaz, d'importants dégâts

Publié le 02/05/2017 à 11:50 - Mise à jour à 12:03
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une agence bancaire Crédit Agricole a été visée par une attaque, ce mardi matin, à Biguglia (Haute-Corse). Aucun blessé n'est à déplorer mais les dégâts matériels sont importants d'après les premières constatations.

Le pire a été évité. Dans la nuit de lundi 1er à ce mardi 2, aux alentours de 2h45 du matin, une agence bancaire Crédit Agricole de Biguglia (Haute-Corse) a été visée par une attaque à l'explosif, sans faire de blessé. Au total, deux bouteilles de gaz, vides, ont été retrouvées devant l'agence. Et d'après les premières constatations, les dégâts matériels sont importants.

Afin d'éclaircir les circonstances de cette attaque, une enquête de flagrance pour destruction de biens a été confiée à la direction de la police judiciaire de Bastia. Pour le moment, cette agression n'a fait l'objet d'aucune revendication.

Cette nouvelle attaque n'est pas sans rappeler celle qui s'est produite le 17 avril dernier à Corte contre une agence de la Société Générale. Ce jour-là, un extincteur avait été déposé cours Paoli avant d'exploser, provoquant d’importants dégâts. Le souffle de l’explosion avait également détruit la vitrine d’une librairie voisine et brisé plusieurs autres. Suite à quoi, les démineurs avaient rapidement été appelés sur les lieux. Peu de temps après, le directeur régional de la Société générale, Olivier Maillot, avait fait part de son incompréhension, se demandant pourquoi l'établissement avait été pris pour cible alors que la Société générale est, selon lui, "l'un des acteurs financiers majeurs de l'île".

Cette attaque a également des similitudes avec une autre perpétrée contre une agence EDF à Bastia, le 5 avril dernier. Une bombe artisanale avait explosé devant l'établissement, dégradant sa façade sans faire de victime.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Plusieurs bouteilles de gaz ont été retrouvées devant l'agence.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-