Haute-Garonne: déclarée morte par un médecin, elle revient à la vie

Haute-Garonne: déclarée morte par un médecin, elle revient à la vie

Publié le 29/03/2019 à 08:22
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une femme de 90 ans a été retrouvée inerte et froide mercredi 27, à son domicile de Portet-sur-Garonne, près de Toulouse. Un médecin a l'a déclarée morte avant qu'elle ne se mette à bouger.

Grosse frayeur. Les filles d'une nonagénaire de Portet-sur-Garonne, au sud ouest de Toulouse, ont retrouvé leur mère inanimée à son domicile mercredi.

Face au corps "déjà froid" de la femme de 90 ans, elles ont alors décidé de contacter le Samu qui n'a pas jugé bon de se déplacer. En effet, en cas de décès, les médecins urgentistes ne se déplacent pas.

C'est donc le médecin de famille qui a été appelé sur les lieux tout comme les gendarmes. Le docteur, après avoir examiné le corps, a conclu au décès.

A voir aussi: Par jeu, elle remplit sa bouche de gâteaux et fait un arrêt cardiaque mortel

Vers 18h30 donc, les deux filles de la nonagénaires pensaient être endeuillées et naturellement, elles ont demandé à pauser un draps blanc sur le corps de leur défunte mère. Quelle ne fut pas leur surprise lorsque… le draps s'est mis à bouger!

Vers 20h le Samu a donc été appelé en urgence et les équipes dépêchées sur place ont pris en charge la femme, selon La Dépêche du Midi.

La nonagénaire était cependant dans un état très critique et elle a été admise aux urgences de l'hôpital Purpan en état de mort cérébrale.

Ce cas est extrêmement rare selon un médecin interrogé par le journal régional. "Il y a des explications physiologiques : une bradycardie (ralentissement des battements du cœur ndlr.) associée à une hypothermie peut donner l’impression d’un état de mort apparente".

A lire aussi:

Saut à l'élastique mortel: le couple s'était écrasé au sol, prison avec sursis requise pour les organisateurs

Quand la randonnée vire au drame: les accidents mortels causés par des vaches

Isère: un gendarme ivre impliqué dans un accident mortel

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une femme déclarée morte a finalement montré des signes de vie.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-