Haute-Savoie: Matthieu Voisin condamné à 5 ans de prison ferme pour avoir accidentellement tué son voisin au fusil de chasse

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Haute-Savoie: Matthieu Voisin condamné à 5 ans de prison ferme pour avoir accidentellement tué son voisin au fusil de chasse

Publié le 14/02/2017 à 16:26 - Mise à jour le 15/02/2017 à 11:48
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Matthieu Voisin, 35 ans, a été condamné ce mardi matin à cinq ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Thonon-les-Bains (Haute-Savoie) pour avoir tué accidentellement un retraité de 76 ans, en 2012.

Matthieu Voisin a été condamné ce mardi à 14 à cinq ans de réclusion criminelle pour avoir accidentellement son voisin avec un fusil de chasse par le tribunal de grande instance de Thonon-les-Bains en Haute-Savoie. Il devra également verser 135.000 euros de dommages et intérêts à la famille du septuagénaire au titre du préjudice moral.

Les faits remontent au 14 mai 2012. Le jour du drame, Matthieu Voisin, un chasseur aujourd'hui âgé de 35 ans, s'entraîne au tir sur une cible à Armoy, en campagne savoyarde. Proche des habitations, il touche mortellement au thorax Marcel Desbiolles, un retraité de 76 ans qui se trouvait dans son jardin. Plongé dans le coma, il avait succombé à ses blessures une semaine plus tard à l'hôpital d'Annecy. Matthieu Voisin prend alors la fuite sans porté secours au retraité.

L'enquête avait été particulièrement difficile pour les enquêteurs car il n'y avait pas eu de témoins de la scène. Seuls quelques voisins disent avoir entendu une détonation. Ce n'est que deux ans et demi plus tard, en octobre 2014, que Matthieu Voisin était interpellé et mis en examen. Il avait notamment été confondu par des fragments de balle découverts lors de l'autopsie de la victime.

Dans son délibéré, les jurés ont retenu la non-assistance à personne en péril tout comme l'homicide involontaire. L'auteur du tir est donc condamné à la peine maximale: 5 ans de prison ferme conformément à ce qu'avait requis le procureur. L'avocat des parties civiles, Me Georges Rimondi se dit très satisfait de cette condamnation: "c'était le vœux des parties civiles. Nous voulions que la justice dise à quel point le comportement de ce monsieur a été désinvolte et extrêmement grave".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'enquête avait été particulièrement difficile pour les enquêteurs car il n'y avait pas eu de témoins de la scène.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-