Haute-Savoie: Matthieu Voisin condamné à 5 ans de prison ferme pour avoir accidentellement tué son voisin au fusil de chasse

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Haute-Savoie: Matthieu Voisin condamné à 5 ans de prison ferme pour avoir accidentellement tué son voisin au fusil de chasse

Publié le 14/02/2017 à 16:26 - Mise à jour le 15/02/2017 à 11:48
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Matthieu Voisin, 35 ans, a été condamné ce mardi matin à cinq ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Thonon-les-Bains (Haute-Savoie) pour avoir tué accidentellement un retraité de 76 ans, en 2012.

Matthieu Voisin a été condamné ce mardi à 14 à cinq ans de réclusion criminelle pour avoir accidentellement son voisin avec un fusil de chasse par le tribunal de grande instance de Thonon-les-Bains en Haute-Savoie. Il devra également verser 135.000 euros de dommages et intérêts à la famille du septuagénaire au titre du préjudice moral.

Les faits remontent au 14 mai 2012. Le jour du drame, Matthieu Voisin, un chasseur aujourd'hui âgé de 35 ans, s'entraîne au tir sur une cible à Armoy, en campagne savoyarde. Proche des habitations, il touche mortellement au thorax Marcel Desbiolles, un retraité de 76 ans qui se trouvait dans son jardin. Plongé dans le coma, il avait succombé à ses blessures une semaine plus tard à l'hôpital d'Annecy. Matthieu Voisin prend alors la fuite sans porté secours au retraité.

L'enquête avait été particulièrement difficile pour les enquêteurs car il n'y avait pas eu de témoins de la scène. Seuls quelques voisins disent avoir entendu une détonation. Ce n'est que deux ans et demi plus tard, en octobre 2014, que Matthieu Voisin était interpellé et mis en examen. Il avait notamment été confondu par des fragments de balle découverts lors de l'autopsie de la victime.

Dans son délibéré, les jurés ont retenu la non-assistance à personne en péril tout comme l'homicide involontaire. L'auteur du tir est donc condamné à la peine maximale: 5 ans de prison ferme conformément à ce qu'avait requis le procureur. L'avocat des parties civiles, Me Georges Rimondi se dit très satisfait de cette condamnation: "c'était le vœux des parties civiles. Nous voulions que la justice dise à quel point le comportement de ce monsieur a été désinvolte et extrêmement grave".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :


L'enquête avait été particulièrement difficile pour les enquêteurs car il n'y avait pas eu de témoins de la scène.

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-