Hautes-Pyrénées: en instance de séparation, un père de famille tue 2 de ses 4 enfants et se suicide

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Hautes-Pyrénées: en instance de séparation, un père de famille tue 2 de ses 4 enfants et se suicide

Publié le 12/02/2015 à 19:24 - Mise à jour le 13/02/2015 à 11:46
©Ardo Beltz/Wimedia Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): JmC
-A +A

En pleine séparation avec sa femme, un homme de 41 ans a tué deux de leurs quatre enfants avant de se suicider à Argelès-Gazost, dans les Hautes-Pyrénées.

En pleine crise conjugale avec son épouse, un homme de 41 ans a tué jeudi avec une arme à feu deux de leurs quatre enfants, âgés de 12 et 16 ans, avant de suicider dans sa maison d'Argelès-Gazost (Hautes-Pyrénées), a-t-on appris vendredi de sources policières.

Au moment du drame, jeudi après-midi, l'homme, ancien sapeur-pompier et employé d'une entreprise de traitement des ordures ménagères, était seul avec ses deux plus jeunes enfants dans la maison familiale, dans le quartier du Chemin de l'Herbe.

Selon France-3 Midi-Pyrénées, "il était en pleine séparation houleuse" avec son épouse. Celle-ci, âgée de 38 ans, avait disparu du domicile familial pendant une semaine, fin janvier, avant de réapparaître.

Le mari s'était alors rendu aux bureaux de La Dépêche du Midi à Tarbes, à une vingtaine de kilomètres au nord d'Argelès-Gazost, pour signaler la disparition de son épouse et faire paraître un avis de recherche. "Quelques jours plus tard, après publication d'un avis de recherche dans notre journal, Nadia, mère de leurs quatre enfants, était réapparue", précise le quotidien régional sur son site internet.

La procureure de la République de Tarbes, Chantal Firmigier-Michel, s'est rendue sur place à Argelès-Gazost. "Nous sommes en présence de trois corps à l'étage de la maison, le père et ses deux enfants les plus jeunes. L'un est né en 2003 et le second en 1999", a-t-elle déclaré aux journalistes. Selon les premières constatations, "le père aurait donné la mort à ses deux enfants et se serait ensuite donné la mort avec une arme de gros calibre qui se trouverait sous son corps".

Une autopsie sera pratiquée vendredi.

Auteur(s): JmC

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Argelès-Gazost (Hautes-Pyrénées), à un dizaine de kilomètres au sud de Lourdes

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-