Hauts-de-Seine: prison avec sursis pour avoir réduit en esclavage une adolescente malienne

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Hauts-de-Seine: prison avec sursis pour avoir réduit en esclavage une adolescente malienne

Publié le 19/02/2018 à 18:07 - Mise à jour à 18:09
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Ce lundi, le tribunal correctionnel de Nanterre a condamné une quinquagénaire à une peine de prison avec sursis et des dommages et intérêts pour avoir imposé du travail forcé à sa cousine. Les faits ont débuté en 2000 à l'arrivée en France de celle qui n'était qu'une adolescente.

Le tribunal a tranché: Astran a bien été victime d'esclavage de la part de sa cousine qui, pendant cinq ans l'a forcée à travailler sans rémunération et en entravant sa liberté.

Le tribunal correctionnel a condamné ce lundi 19 à 18 mois de prison avec sursis une femme de 54 ans. Entre 2000 et 2005, la femme qui a accueilli sa cousine venue du Mali alors qu'elle n'avait que 13 ans a réduit la malheureuse au travail forcé.

Celle qui n'était qu'une adolescente se retrouvait à être au service de sa cousine jusqu'à 18 heures par jour, sept jours sur sept, sans recevoir aucune gratification et en ayant vu ses papiers d'identité confisqués. Ses tâches consistaient à l'entretien du foyer (qui a compté jusqu'à neuf personnes), les courses et l'accompagnement des enfants à l'école. Hormis cela, elle ne pouvait jamais sortir de l'appartement de Châtenay-Malabry où vivait sa cousine et sa famille

Le calvaire ne finira qu'en 2005. La jeune Astran commençant à suivre des cours d'alphabétisation, elle se décide sur les conseils d'un garçon à s'enfuir de l'appartement. Elle est alors assistée par le Comité contre l'esclavage moderne (CCEM) pour débuter la procédure contre sa cousine.

Lire aussi: Mexique: Tenancingo, la capitale de l'esclavage sexuel

Lors de l'enquête, la cousine en question assurait verser de "l'argent de poche" à la jeune fille qui effectuait des travaux ménagers "comme l'ensemble des enfants". Elle a nié cependant toute privation ou sanction physique.

Le tribunal correctionnel a suivi les réquisitions du procureur et, outre la peine de prison avec sursis, l'accusée devra verser 60.000 euros de dommages et intérêts à Astran, aujourd'hui âgée de 31 ans.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'adolescente venue du Mali était réduite en esclavage.

Newsletter





Commentaires

-