Hauts-de-Seine: une femme massacrée chez elle, son fils dans un état grave

Hauts-de-Seine: une femme massacrée chez elle, son fils dans un état grave

Publié le 25/11/2018 à 17:42 - Mise à jour à 17:52
© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une femme de 55 ans a été tuée à l’arme blanche dans la nuit de jeudi à vendredi à son domicile de Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine) et son fils a été gravement blessé. Une dispute pourrait être à l'origine du drame.

C'est une dispute qui serait à l'origine du drame qui s'est déroulé à Plessis-Robinson. Dans la nuit du jeudi 22 au vendredi 23, une mère de famille de 55 ans a été massacrée avec un objet encore non-identifié et son fils de de 24 ans a été très grièvement blessé. Il se trouve d'ailleurs toujours dans un état grave à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

Selon le journal Le Parisien, les voisins ont entendu des cris de disputes tout au long de la soirée. "Ça a commencé vers 22 heures. J’ai entendu des cris. Puis de grands boums, comme des meubles tombaient au sol", a expliqué l'un d'eux au quotidien. Un autre souligne avoir entendu un "cri strident" de femme aux alentours de 23h. Le calme est revenu pendant une trentaine de minutes avant que de nouveaux bruits n'émanent de l'appartement situé au 3e étage: le fils aurait poussé des gémissements.

Lire aussi – Il poignarde sa femme vingt ans après avoir tué sa première épouse

Les voisins, ainsi que l'ex-mari de la femme inquiet de ne plus avoir de nouvelles, ont appelé les forces de l'ordre. Peu après minuit, les policiers sont arrivés sur place et ont retrouvé l'ex-mari qui aussi fait le déplacement. Celui-ci leur signale que son fils a récemment acheté une machette. Après avoir tambouriné à la porte, les policiers sont entrés en force dans l'appartement et découvre un horrible spectacle.

"La quinquagénaire gît au sol. Elle a le visage tuméfié et des plaies saignantes sur le corps. L’objet qui a causé ses blessures n’a pas été identifié", explique Le Parisien, qui souligne que le fils est étendu sur le sol dans un état critique. Il est pris en charge et évacué vers un hôpital.

Le Service départemental de la police judiciaire (SDPJ) de Nanterre a été saisi de l’enquête.

Voir:

Doubs: il tue sa femme à mains nues devant leur fille

Moselle: un homme jugé pour avoir tué sa femme dans la rue en 2015

Var: il tue sa femme avec son fusil de chasse et se suicide

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une femme de 55 ans a été tuée à l’arme blanche dans la nuit de jeudi à vendredi à son domicile de Plessis-Robinson.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-