Hérault: arrêté pour le meurtre de sa femme et de sa fille de 20 mois

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Hérault: arrêté pour le meurtre de sa femme et de sa fille de 20 mois

Publié le 18/07/2019 à 14:47 - Mise à jour à 15:09
© PHILILPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un père de famille est suspecté d'avoir tué sa femme et sa très jeune fille, mercredi dans l'Hérault. Il aurait lui-même prévenu les gendarmes.

Un homme a été interpellé mercredi aux Rives, dans l'Hérault, suspecté d'avoir tué son épouse et sa fille, âgée de seulement 20 mois. Il aurait lui-même appelé les gendarmes pour les prévenir de ce qu'il venait de faire.

Les militaires se sont donc rendus au domicile familial, où ils n'ont pu que constater le décès de la femme et de l'enfant. La scène a été confiée aux techniciens de l'identification criminelle afin qu'ils procèdent aux relevés nécessaires.

Une enquête criminelle a été ouverte et confiée à la section de recherche de Montpellier. Selon Midi Libre, l'homme aurait également déclaré qu'il comptait se suicider après le double meurtre mais qu'il n'aurait finalement pas eu la détermination d'aller jusqu'au bout. Le parquet n'a cependant pas confirmé que le père avait reconnu les faits ni précisé les éventuels mobiles invoqués.

Voir: Tentative de féminicide: une femme amputée de deux doigts

Selon une source proche de l'enquête citée par le quotidien local, il pourrait s'agir d'un double meurtre lié "à la ma misère sociale" de cette famille et au "désespoir". Que le geste aité été prémédité ou non, le suspect risque la réclusion criminelle à perpétuité, peine encourue aussi bien pour les infanticides que les meurtres sur conjoint.

Les témoignages des voisins évoquent une famille très discrète, dont les autres enfants –qui n'auraient pas été présents au moment du drame- sont scolarisés à domicile.

Lire aussi:

Aude: après avoir congelé son bébé, elle ressort libre du tribunal

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le père aurait tenté de se suicider après le double meurtre.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-