Hérault: jugé pour agression sexuelle, il arrive au tribunal en maillot de bain à fleurs

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Hérault: jugé pour agression sexuelle, il arrive au tribunal en maillot de bain à fleurs

Publié le 02/07/2017 à 10:47 - Mise à jour à 10:55
©Dominic Ebenbichler/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alors qu'il devait comparaître vendredi devant le tribunal correctionnel de Montpellier (Hérault) pour agression sexuelle, le prévenu a fait son entrée en maillot de bain à fleurs. La présidente lui a alors demandé s'il s'agissait d'une plaisanterie avant de le renvoyer chez lui afin qu'il aille se trouver une tenue plus appropriée.

Sa tenue vestimentaire n'a pas fait l'unanimité. Alors qu'il devait comparaître vendredi 30 devant le tribunal correctionnel de Montpellier (Hérault) pour agression sexuelle, le prévenu a fait son entrée… en maillot de bain à fleurs à la grande surprise de l'assistance. Sans voix, la présidente lui a alors demandé s'il s'agissait d'une plaisanterie avant de le renvoyer chez lui afin qu'il aille se trouver une tenue plus appropriée. "Vous irez chercher une autre tenue qu'un maillot de bains à fleurs. Le tribunal ne prend pas ce dossier dans cette tenue!", a-t-elle notamment déclaré. Finalement, l'homme a comparu quelques heures plus tard vêtu d'un pantalon et d'une chemise.

Le prévenu était convoqué pour agression sexuelle sur mineur de 15 ans par ascendant, des faits qui seraient survenus en 2012 à Poussan près de Montpellier. Cinq ans plus tard, tout le monde attendait le verdict.

L’audience avait d'ailleurs déjà commencé en présence de toutes les parties (ou presque): seul le prévenu se faisait attendre. Il est apparu quelques minutes plus tard au moment où son avocate était en train d’expliquer à la présidente que son client ne communiquait plus avec elle depuis des mois, un comportement qui l'empêchait de le défendre correctement.

Cette histoire n'est pas sans rappeler celle qui avait eu lieu au palais de justice d'Avignon en mars dernier. Pour ne pas être juré d'assise, un homme de 38 ans s'était présenté vêtu d'un jean avec une perruque verte face à la présidente. Un comportement passible de deux ans de prison et 30.000 euros d'amende.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le prévenu est arrivé au tribunal en maillot de bain à fleurs. (image d'illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-