Hérault: un élève handicapé agressé sexuellement par des camarades

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Hérault: un élève handicapé agressé sexuellement par des camarades

Publié le 19/06/2018 à 12:57 - Mise à jour à 13:03
© RAYMOND ROIG / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un enfant de 12 ans, élève en 6e au collège de Saint-Gervais-sur-Mare (Hérault), et reconnu comme handicapé, aurait été agressé sexuellement par deux camarades de classe, qui ont été exclus. Ils jouaient au "jeu de l'olive", qui consiste à enfoncer un objet dans l'anus de quelqu'un à travers son pantalon.

Un nouveau challenge dangereux et illicite parcourt depuis quelques semaines les réseaux sociaux. Un enfant de 12 ans, élève en 6e au collège de Saint-Gervais-sur-Mare (Hérault), en a été victime début juin. Il s'agit du "jeu de l'olive", qui consiste à enfoncer un doigt dans l'anus de quelqu'un à travers ses vêtements.

Selon France Bleu Hérault, qui révèle l'information, cet enfant -prénommé Hugo- aurait été agressé par deux camarades de sa classe, âgés de 11 ans. Les faits se sont déroulés le 4 juin dernier, pendant le cours de sport. Ils lui ont mis un morceau de bois dans les fesses.

La mère de la victime a porté plainte pour agression sexuelle sur enfant de moins de 13 ans. Agression qui a été constatée par le médecin traitant de l'enfant, qui lui a prescrit un jour d'ITT.

Lire aussi: un enfant de 12 ans agressé sexuellement à Aquaboulevard

Le jeune adolescent auteur des faits a été convoqué par la commission de discipline de son établissement et exclu définitivement. Son "complice", qui aurait en réalité eu l'idée de l'agression, a écopé de dix jours d'exclusion temporaire.

Depuis le drame, Hugo est traumatisé et refuse de retourner en cours. Selon Midi-Libre, le jeune garçon est de plus reconnu comme handicapé.

Et aussi: par "jeu", un lycéen met son doigt dans l'anus d'un camarade

Les gendarmes de Bédarieux ont été chargés de faire la lumière sur cet événement dramatique, qui ne serait de plus pas inédit.

Hugo serait en réalité la cinquième victime du "jeu de l'olive" de l'année. Mais les autres enfants auraient refusé de porter plainte par peur de représailles.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un élève de 12 ans aurait été agressé sexuellement par deux camarades de classe, début juin, dans un collège héraultais.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-