Hérault: un garçon de 12 ans poignardé à mort, son frère placé en garde à vue

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Hérault: un garçon de 12 ans poignardé à mort, son frère placé en garde à vue

Publié le 25/09/2016 à 12:09
©Witt/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Un enfant de 12 ans a été retrouvé mort dans la rue. Un frère, âgé de 17 ans, a été immédiatement interpellé et placé en garde à vue.

Un garçon de 12 ans a été tué à l'arme blanche samedi soir à Sauvian (Hérault) et son frère a été placé en garde à vue, a-t-on appris dimanche auprès du parquet de Béziers.

Le frère de la victime, âgé de 17 ans, a été interpellé immédiatement après les faits et entendu par les gendarmes à Valras, a précisé le parquet.

Le jeune garçon a été retrouvé dans la rue, les bras en croix et en sang, non loin de son domicile, par des passants qui ont immédiatement alerté les secours, a raconté à l'AFP le maire de Sauvian, Bernard Auriol. "Après un massage cardiaque de 20 minutes, les équipes du Samu n'ont pu que constater le décès de l'adolescent", poursuit l'élu.

Le drame s'est produit rue de Mazeilles, dans un lotissement périphérique de cette commune de 5.000 habitants, proche de Béziers.

D'après le maire, la mère de cette fratrie de cinq enfants est internée, et c'est la grand-mère qui en a la charge au quotidien.

L'enquête doit encore "déterminer les circonstances exactes du déroulement des faits", a déclaré le procureur de Béziers Yvon Calvet. Un point-presse aura lieu lundi après-midi, a-t-il annoncé.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le drame s'est produit dans une commune à la périphérie de Béziers.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-