Hérault: un pompier soupçonné d'avoir allumé 13 feux de forêts

Hérault: un pompier soupçonné d'avoir allumé 13 feux de forêts

Publié le 08/07/2019 à 15:53 - Mise à jour à 15:59
© PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un pompier volontaire de 47 ans a été interpellé vendredi 5 dans l'Hérault, soupçonné d'avoir allumé plusieurs feux de forêt. Il aurait reconnu une partie des faits en garde à vue et a été placé en détention provisoire.

Difficile de ne pas voir de relation entre les professions exercées par le suspect et les accusations. Un homme de 47 ans, garde environnemental au sein de l'ASVP et pompier volontaire, a été interpellé pour avoir déclenché de nombreux incendies de broussailles ou de forêt ces deux dernières années dans les régions d'Agde et Florensac (Hérault).

Son métier lui donnait l'opportunité de se retrouver seul en pleine nature. Selon Midi Libre, le quadragénaire était surveillé depuis plusieurs semaines et était sur le point d'allumer un nouvel incendie lorsqu'il a été interpellé vendredi 5. Il utilisait tout simplement un briquet pour provoquer les départs de feu.

Voir: Hospitalisé en psychiatrie, il profite d'une sortie pour allumer des incendies

L'homme a été mis en examen du chef de destruction par incendie de bois, forêt, lande, maquis ou plantation d'autrui pouvant causer un dommage aux personnes pour 13 incendies survenus en 2017 et 2019 sur le territoire des communes d'Agde et Florensac, et placé en détention provisoire, a fait savoir le procureur de Béziers. Il encourt jusqu'à 15 ans de réclusion criminelle et 150.000 euros d'amende.

En garde à vue, il aurait avoué son implication dans certains de ces 13 incendies, mais pas dans tous. Le suspect n'aurait aucun antécédent judiciaire et devrait subir une expertise psychiatrique qui pourrait permettre d'établir ce qui aurait motivé ce comportement pyromane.

Le Sdis (Service départemental d'incendie et de secours) de l'Hérault a fait savoir par communiqué que ce sapeur-pompier a fait l'objet d'une procédure de suspension à titre conservatoire dès son placement en garde à vue. Une saisine du conseil de discipline avec procédure de radiation sera effectuée "si jamais les faits étaient avérés".

Lire aussi:

La grève des pompiers, symptôme d'un système sur sollicité et "à bout"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le pompier a reconnu son implication dans certains des incendies (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-