Heyrieux: un homme tue sa femme de 16 coups de couteau et l'égorge

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Heyrieux: un homme tue sa femme de 16 coups de couteau et l'égorge

Publié le 12/08/2017 à 10:00 - Mise à jour à 10:02
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme a tué sa compagne vendredi à Heyrieux en Isère. Les secours ont découvert le corps de la victime lardé de 16 coups de couteau et égorgé.

Une femme a été tué par son compagnon à leur domicile conjugal de Heyrieux dans le nord de l'Isère, vendredi 11 au soir. Selon le Dauphiné Libéré, on ignore encore les motivations de ce terrible drame.

Les secours ont été alerté vers 22h15 qu'un drame venait de se produire sur la commune. Rapidement arrivés sur les lieux, ils découvrent la victime qui gît dans une mare de sang devant la porte du domicile du couple. Malgré tous les efforts déployés pour sauver sa vie, elle n'a pas survécu. Son corps supplicié portait les traces de pas moins de 16 coups de couteaux. Le quotidien précise que la femme a également été égorgée.

Toujours sur place, son compagnon était dans un état d'agitation important et fortement alcoolisé. Principal suspect du meurtre, il a été interpellé par les forces de l'ordre alors qu'il tenait des propos incohérents.

Transporté à l'hôpital pour y subir des examens, notamment psychologique, son état n'était toujours pas compatible ce samedi 12 au matin avec une garde à vue. Les secours ont dû également prendre en charge les trois enfants du couple âgés de 8 à 3 ans. On ignore pour l'instant s'ils ont assisté à cette scène d'horreur.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Vienne et confiée aux gendarmes de la brigade de recherches de la ville. Ils devront faire toute la lumière sur ce terrible drame conjugale.

En France, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son mari. Les morts violentes surviennent plus fréquemment au sein des couples déjà mariés, dans 55,9% des cas.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une enquête a été ouverte par le parquet de Vienne et confiée à la gendarmerie.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-