L'historien Henry Rousso détenu pendant des heures à la douane américaine

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

L'historien Henry Rousso détenu pendant des heures à la douane américaine

Publié le 27/02/2017 à 15:12 - Mise à jour à 16:21
© Frederic J. Brown / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Henry Rousso, historien et universitaire français, a été détenu par erreur pendant 10h mercredi à l'aéroport de Houston. Les services d'immigration américains lui refusaient l'accès au territoire alors qu'il se rendait à une conférence au Texas.

L'historien et universitaire français Henry Rousso a été détenu pendant 10h à l'aéroport international de Houston au Texas, dans le sud des Etats-Unis, mercredi 22 alors qu'il se rendait dans une université pour une conférence.

Henry Rousso est un spécialiste de la Seconde Guerre mondiale et était l'invité de l'université A&M à un peu plus de 150 kilomètres au nord de Houston.

A son arrivée à l'aéroport l'intellectuel a été retenu pendant des heures par les services d'immigration américains. Menacé d'être expulsé vers la France, c'est l'intervention d'une professeur de droit de l'université A&M qui lui a finalement permis de rentrer sur le sol américain.

Les services d'immigration estimaient que puisque Henry Rousso venait donner une conférence rémunérée, il devait avoir un visa de travail et non un visa touristique. Il a alors été accusé de "travail illégal" par l'agent qui l'avait arrêté, alors que l'université s'était occupée de toutes les formalités selon l'historien et que lui même était coutumier de ce genre de voyage pour assister ou participer à des conférences.

Richard Golsan, le directeur de l'université A&M, a expliqué au quotidien texan The Eagle qu'il y avait eu une "incompréhension" sur le visa d'Henry Rousso.

L'historien a expliqué toute sa mésaventure en détail dans un billet publié sur le Huffington Post, fouille au corps, interrogatoires, "il faut désormais faire face outre-Atlantique à l'arbitraire et à l'incompétence la plus totale" explique-t-il. Il y a aussi décrit la façon dont les autres "détenus" étaient traités: "des images d'esclaves me traversent l'esprit" a-t-il écrit.

Le professeur a finalement pu participer à la conférence pour laquelle il était venu même si pour lui, "les Etats-Unis ne sont plus tout à fait les Etats-Unis".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'historien a été retenu 10h à l'aéroport international de Houston au Texas, il était accusé de vouloir travailler illégalement au Etats-Unis.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-