Homme empalé à Paris: son père horrifié par le voyeurisme des réseaux sociaux

Homme empalé à Paris: son père horrifié par le voyeurisme des réseaux sociaux

Publié le 10/10/2018 à 18:14 - Mise à jour à 18:18
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme est mort récemment à Paris empalé sur un poteau d'un trottoir parisien, après être tombé du haut d'un immeuble. Deux vidéos extrêmement choquantes de la victime agonisante ont été partagées sur les réseaux sociaux. Le père s'est dit horrifié par le voyeurisme des internautes.

Un homme est mort empalé sur le poteau d'un trottoir à Paris, après être tombé dans le vide. Des témoins du drame ont filmé son agonie et sont allés jusqu'à montrer son visage.

Une seconde vidéo, prise sur la table d'opération où il a succombé à ses blessures, est également sortie sur Internet. Les images sont profondément choquantes mais ont été partagées en masse sur les réseaux sociaux.

Le père de la victime a réagi et est profondément choqué par le voyeurisme dont ont fait preuve des milliers de personnes sur Twitter et Snapchat notamment.

Lire aussi: homme empalé sur un poteau et diffusion des vidéos: deux enquêtes ouvertes

Il a dénoncé une "atteinte caractérisée à la dignité de la victime" et du "voyeurisme abject".

Il a également engagé un avocat pour le défendre sur ce terrain-là. Maître Tewfik Bouzenoune a déclaré: "Le respect dû à la dignité de la victime et à la douleur de ses proches doit aujourd’hui primer sur le sensationnalisme ou le voyeurisme le plus abject. (…) La diffusion de ces images, particulièrement violentes et choquantes, constitue une atteinte caractérisée à la dignité de la victime, depuis décédée".

Deux enquêtes ont été ouvertes suite à ce drame pour dégager les responsabilités et trouver les personnes qui ont mis en ligne ces deux vidéos.

Une enquête de la police des polices (IGPN) et une enquête administrative interne à l’AP-HP (pour savoir s'il y a eu violation du secret professionnel ou non) ont été diligentées.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le père de la victime, décédée empalée sur un poteau à Paris, s'est dit horrifié par le voyeurisme des réseaux sociaux, qui ont partagé des vidéos de l'agonie de son fils.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-