Homme scalpé à la machette à Paris: un règlement de comptes entre Sri Lankais?

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Homme scalpé à la machette à Paris: un règlement de comptes entre Sri Lankais?

Publié le 06/03/2018 à 11:24 - Mise à jour à 12:00
© VALERY HACHE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La piste d'un règlement de comptes entre membres de la communauté sri lankaise serait privilégiée dans l'affaire de l'homme qui a été scalpé et eu les bras coupés à la machette, lundi à Paris. Les faits ont en effet eu lieu dan un quartier abritant de nombreux commerces liés à ce pays longtemps déchiré par la guerre civile entre Tamouls et Cingalais.

Les faits sont d'une rare violence et évoquent clairement un règlement de comptes. Un homme de 35 ans a été scalpé dans un restaurant parisien du 10e arrondissement par deux hommes cagoulés visiblement venus pour lui. Il a également été gravement blessé aux deux bras. Selon RTL, il aurait eu un bras coupé ainsi que la main qui lui restait, mais Le Point évoque des membres "largement entaillés".

Selon une source citée par l'hebdomadaire "cette terrible agression pourrait s'inscrire dans le cadre d'un règlement de comptes dans la communauté sri lankaise". La rue de Cail est en effet un petit morceau du sous continent indien près de la Gare du Nord. Sur 150 mètres et une cinquantaine d'adresses, on y recense une douzaine de restaurants indiens et/ou sri lankais et autant de commerces divers proposant des services ou produits à destination de cette communauté.

Voir aussi: Paris - scalpé et mutilé à la machette dans un restaurant

Mais outre cette situation géographique, les premiers éléments révélés évoquent une victime mais aussi des bourreaux d'origine sri lankaise. Une communauté qui avait connu en 2011 une affaire du même type. Un Sri Lankais de 26 ans avait eu les deux mains coupées à La Courneuve et été pratiquement décapité sur fond de tensions avec la communauté tamoule.

Le Sri Lanka est en effet un pays marqué par les conflits entre cette minorité et la majorité cingalaise. Le pays a connu 26 ans de guerre civile entre 1983 et 2009.

Il était cependant trop tôt moins de 24 heures après les faits pour dire que cette agression était liée à de telles considérations, d'autant plus que l'origine des bourreaux ne pourra être confirmée que lors de leur arrestation.

Une rixe au couteau avait déjà eu lieu à Paris aux Halles entre personnes originaires du Sri Lanka fin février, faisant cinq blessés, mais tous les belligérants auraient alors appartenu à la même communauté tamoule.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La piste d'un règlement de comptes au sein de la communauté sri lankaise serait privilégiée dans l'affaire de l'homme scalpé à la machette à Paris.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-