Homophobie: déferlement de haine sur les réseaux sociaux contre Xavier Jugelé, policier tué sur les Champs-Elysées

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Homophobie: déferlement de haine sur les réseaux sociaux contre Xavier Jugelé, policier tué sur les Champs-Elysées

Publié le 25/04/2017 à 11:28 - Mise à jour à 11:45
© FRANCOIS GUILLOT / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Alors que l'émotion est forte en ce mardi matin pour l'hommage national à Xavier Jugelé, le policier tué lors de l'attentat sur les Champs-Elysées jeudi, les internautes s'insurgent sur les réseaux sociaux contre certains propos homophobes à son encontre.

Il voulait célébrer la vie et dire non au terrorisme. C'est en tout cas ce qu'il avait confié à un journaliste de la BBC le soir de la réouverture du Bataclan. Xavier Jugelé, 37 ans, a été tué de deux balles dans la tête jeudi 20 au soir dans l'attentat djihadiste perpétré contre le car de policiers dans lequel il se trouvait. Si l'émotion était très forte et les messages de soutien et d'hommage nombreux sur les réseaux sociaux après ce terrible drame, l'envers du décor n'était vraiment pas beau à voir…

Xavier Jugelé faisait partie de l'association Flag, réunissant les policiers et gendarmes appartenant à la communauté LGBT. Lorsqu'une certaine catégorie de personnes a appris cela, notamment avec le tweet hommage des amis du policier tué, un flot d'insultes homophobes a déferlé, choquant les membres de l'association et beaucoup d'autres personnes qui ne jugeaient pas nécessaire que l'orientation sexuelle de la victime soit rendue publique.

Ce mardi 25 au matin, ces messages de haine avaient été effacés par ceux prônant l'amour et la compassion suite à l'hommage national rendu dans la cour de la Préfecture de police de Paris, en présence de François Hollande, et des deux candidats qualifiés pour le second tour de la Présidentielle, Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

Beaucoup d'internautes ont salué le courage et la dignité d'Etienne Cardiles, le compagnon de Xavier Jugelé, qui a lancé aux terroristes un message plein d'espoir, pour leur montrer qu'ils n'ont pas gagné. "Vous n'aurez pas ma haine!"

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'émotion était très forte ce mardi matin pour l'hommage national à Xavier Jugelé, le policier tué jeudi 20 sur les Champs-Elysées.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-