Homosexuel poignardé à Drancy: 3 jeunes placés en détention

Homosexuel poignardé à Drancy: 3 jeunes placés en détention

Publié le 17/03/2019 à 10:55 - Mise à jour à 10:56
©Hadj/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Dans la nuit du 4 au 5 mars, un homme homosexuel de 29 ans a été attiré à un faux rendez-vous et attaqué par trois assaillants qui l'ont passé à tabac et poignardé. Trois suspects, un majeur et deux mineurs, ont été mis en examen et placés en détention.

L'enquête sur cette tentative de meurtre particulièrement lâche a connu une avancée rapide. Trois hommes, dont deux mineurs, ont été mis en examen et placés en détention provisoire samedi 16 dans l'affaire de l'agression d'un homosexuel attiré dans un guet-apens à Drancy, en Seine-Saint-Denis.

L'affaire remontait à la nuit du 4 au 5 mars dernier. L'homme avait été attaqué en sortant de sa voiture par trois agresseurs qui lui avaient tendu un piège en sachant qu'il était gay. La victime a été passée à tabac avant de recevoir plusieurs coups de couteau dont un lui a perforé le poumon, le laissant pour mort.

Selon Guillaume Mélanie, le président de l'association Urgence Homophobie, la victime prénommée Kévin, 29 ans, pensait rencontrer un jeune homme avec qui il correspondait depuis trois jours. La justice pense que ses agresseurs se faisaient passer pour ce faux profil afin de l'attaquer quand il ne s'y attendait pas. Ce sont des voisins qui porteront secours finalement le malheureux qui a pu déclencher l'alarme de sa voiture pour alerter les riverains.

Lire aussi - Lyon: prison ferme pour une agression homophobe

Vendredi, la justice a ouvert une information judiciaire pour tentative de meurtre en raison de l'orientation sexuelle, vol avec arme et association de malfaiteurs.

La victime est depuis sortie de l'hôpital et ses jours ne sont plus en danger.

Voir aussi:

Triple agression homophobe devant un bar gay à Bordeaux, 2 plaintes déposées

Victime d'homophobie, Bilal Hassani porte plainte

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Trois jeunes, dont deux mineurs, ont été envoyés en prison.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-