"Hot water challenge": ce nouveau défi très dangereux a déjà fait des victimes

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

"Hot water challenge": ce nouveau défi très dangereux a déjà fait des victimes

Publié le 11/08/2017 à 20:35 - Mise à jour à 20:36
©Gerry Petrin/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un nouveau challenge, d'une stupidité sans nom, est en train de faire un (bad) buzz sur les réseaux sociaux. Arrivé récemment des Etats-Unis, comme beaucoup d'étrangetés du genre, le "hot water challenge" a déjà tué une petite fille et fait de nombreux blessés graves.

Après le très dangereux "Blue whale challenge", qui poussait les adolescents au suicide, un nouveau défi est en train de progresser à une vitesse dramatique sur les réseaux sociaux: le "hot water challenge".

Comme pour le "ice bucket challenge", qui avait un but caritatif (récolter des fonds pour la lutte contre la maladie de Charcot), le principe du "hot water challenge" est de se verser un saut d'eau sur le visage ou sur le corps, ou d'asperger quelqu'un d'autre. Sauf que dans ce cas présent, l'eau est bouillante, peut causer de graves brûlures et même pire.

Une petite fille de 8 ans, originaire de Boynton Beach aux Etats-Unis (d'où arrive ce challenge), est décédée le 30 juillet dernier selon CBS après avoir "relevé" le défi pour impressionner ses cousins. En mars dernier, elle avait bu un bol d'eau brulante avec une paille et elle ne s'en est donc jamais remise. Ses obsèques doivent avoir lieu samedi 12. Elle s'appelait Ki'ari.

Si la fillette est le seul décès répertorié, récemment, dans les participants à ce jeu, de nombreux blessés graves ont cependant été signalés aux autorités.

Une jeune fille de 11 ans, vivant à New York, a été touchée lundi 7 août. Elle dormait quand des amis à elle lui ont jeté un saut d'eau chaude sur le visage. Elle est depuis hospitalisée dans un état grave. Sa nuque, son menton et ses épaules ont été durement atteints.

Sur les réseaux sociaux, et notamment sur Instagram, les vidéos choquantes de jeunes balançant de l'eau bouillante sur d'autres personnes, ou s'aspergeant tout seuls, sont nombreuses, et font horriblement froid dans le dos. Les cris des victimes et les cloques apparaissant instantanément sur leur peau sont insoutenables.

Les autorités incitent les parents à surveiller de près l'utilisation des réseaux sociaux de leurs enfants.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le "Ice bucket challenge" avait pour but de récolter des fonds afin de lutter contre la maladie de Charcot. Le "Hot water challenge" en plus d'être très dangereux, est inutile. (Illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-