Huit mois de prison avec sursis pour un Gilet jaune qui a crié "suicidez-vous" à des policiers

Huit mois de prison avec sursis pour un Gilet jaune qui a crié "suicidez-vous" à des policiers

Publié le 30/04/2019 à 11:35 - Mise à jour à 11:45
© NICOLAS TUCAT / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un quadragénaire a été condamné à huit mois de prison avec sursis ce mardi 30 avril par le tribunal de Paris. Le 20 avril dernier, ce Gilet jaune avait crié "suicidez-vous" aux forces de l'ordre. Deux policiers avaient alors porté plainte.

Un Gilet jaune de 49 ans a été condamné par le tribunal de Paris ce mardi pour outrage à personne dépositaire de l’autorité publique commis en réunion. Le samedi 20 avril dernier, lors de l'acte 23 du mouvement des Gilets jaunes, il avait crié "suicidez-vous" aux forces de l'ordre.

Par la suite, deux policiers ont décidé de porter plainte et le prévenu a été jugé lundi 29 avant que le verdict ne soit rendu quelques heures plus tard.

Le quadragénaire a été condamné à huit mois de prison avec sursis, à 180 heures de travail d'intérêt général et à verser 500 euros aux deux plaignants. Il risquait deux ans de prison et 30.000 euros d'amende.

A voir aussi: Castaner installe la Cellule alerte prévention suicide de la police nationale

Le cuisinier au chômage fraîchement condamné a tenté d'expliquer son geste: "ça a commencé après qu’une femme enceinte a été bousculée par les forces de l’ordre". Le Gilet jaune, qui était pour l'occasion vêtu d'un tee-shirt à l'effigie de Pablo Escobar d'après Le Monde, a aussi tenu à rappeler qu'il avait participé à tous les actes du mouvement "sans jamais être interpellé pour violences".

"Mes paroles sont parties plus vite que mes pensées. (…) C’était la folie du moment", a-t-il concédé.

En outre, il a assuré ne pas avoir été "l'instigateur" de ces cris: il n'était en effet pas le seul à avoir ce genre de propos lors de l'acte 23.

L'avocate des policiers s'est indignée de ces cris qui ont d'ailleurs été condamnés par une bonne partie de la classe politique. "C’est le paroxysme de la haine, c’est d’une violence inouïe. (…) Cela a un effet dévastateur sur des policiers à bout depuis plusieurs mois".

Car la tension est palpable du côté des forces de l'ordre. Depuis le début de l'année, 28 suicides de policiers ont eu lieu. En 2018, 35 policiers se sont donné la mort: l'année 2019 s'annonce donc dramatique dans les rangs des forces de l'ordre.

A lire aussi:

"Flic suicidé, à moitié pardonné'": la camionnette polémique d'un Gilet jaune (photo)

Vague de suicides chez les policiers: "on ne peut jamais vraiment décrocher"

Deux suicides de policiers depuis lundi, la série noire se poursuit

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un Gilet jaune a été condamné après avoir crié "suicidez-vous" à des policiers.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-