Igor Bogdanov devra répondre de violation de domicile et dégradation légère de bien privé

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Igor Bogdanov devra répondre de violation de domicile et dégradation légère de bien privé

Publié le 24/11/2017 à 07:41 - Mise à jour à 08:19
©Loïc Venance/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Si il n'a pas été mis en examen, Igor Bogdanov sera convoqué par la justice pour "violation du domicile et dégradation légère de bien privé". Il a été placé sous contrôle judiciaire jeudi.

Igor Bogdanov devra prochainement répondre devant la justice de "violation du domicile et dégradation légère de bien privé". Il a été placé sous contrôle judiciaire jeudi 23 à la suitre de sa garde à vue.

Le frère de Grihcka avait été interpellé dans la nuit de mardi 21 à mercredi 22 suite à une crise de jalousie. Igor Bogdanov a en effet pénétré de force dans l'appartement de Julie Jardon, jeune étudiante en biologie (mannequin à ses heures) et ex-compagne de ce dernier.

Lire aussi: Igor Bogdanov en garde à vue pour s'être introduit de force chez son ex, Julie Jardon 

Après avoir importuné une première fois la jeune femme et son nouveau compagnon vers 2h du matin, ce qui avait provoqué une première intervention des forces de l'ordre, l'amoureux transis était revenu à la charge quelques heures plus tard. Vers 5h du matin, la jeune femme a entendu du bruit sur le palier de son appartement. Elle a ouvert pour découvrir l'origine du bruit et Igor Bogdanov en a profité pour s'engouffrer dans l'appartement sans le consentement de son ex-compagne et refusait de quitter les lieux. Le nouveau compagnon de la jeune femme, qu'elle avait appelé, a prévenu à son tour les policiers qui sont intervenus une seconde fois.

Les forces de l'ordre n'ont réussi à faire quitter les lieux au célèbre vulgarisateur scientifique qu'en lui passant les menottes. Ce à quoi il aurait réagi en menaçant d'utiliser sa position médiatique pour faire de l'affaire un scandale, notamment aux Grosses têtes, l'émission de radio où il intervient régulièrement.

Il a été placé en garde à vue dans la foulée dans les locaux du commissariat du 7e arrondissement. Julie Jardon a porté plainte contre Igor Bogdanov souligne Le Parisien

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Igor Bogdanov a été placé sous contrôle judiciaire.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-