Il agresse sexuellement des femmes au H&M et au Zara des Champs-Elysées

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Il agresse sexuellement des femmes au H&M et au Zara des Champs-Elysées

Publié le 31/07/2018 à 12:34 - Mise à jour à 12:49
Justin Sullivan/Getty images North America/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme a été interpellé lundi sur les Champs-Elysées après s'être livré à des attouchements sur plusieurs femmes clientes des magasins H&M et Zara des Champs-Elysées. Il s'en serait notamment pris à une adolescente.

Voyeurisme, masturbation et attouchements sur plusieurs femmes dont une mineure, un homme a été interpellé lundi 30 dans la soirée après avoir commis une série d'agressions sexuelles dans des magasins de vêtements des Champs-Elysées.

Selon les informations de LCI, l'individu aurait enchaîné les gestes pervers envers les clientes de ces enseignes très fréquentées à cette heure-là, surtout en cette période de soldes.

L'homme aurait d'abord été repéré dans le magasin H&M situé entre la rue de la Boétie et la rue de Berry. Son comportement suspect avait déjà poussé des policiers à le suivre. Ils l'ont alors vu se masturber dans le magasin où se trouvait plusieurs clientes. Il aurait également soulevé la jupe d'une adolescente de 15 ans "tout en continuant à se toucher" selon la chaîne d'information.

Voir: Harcelée dans la rue, une jeune femme publie la vidéo de son agression sur les réseaux sociaux

L'homme s'est ensuite dirigé vers le magasin voisin de l'enseigne Zara. Là, il n'aurait pas hésité à se frotter à des femmes et à leur toucher les fesses. Il a été interpellé sur place et placé en garde à vue.

On ignorait au lendemain de cette arrestation si l'homme avait fourni des explications ou même son état psychiatrique, sur lequel on peut légitimement s'interroger au regard de l'enchaînement des agressions.

Il devrait être poursuivi pour exhibition sexuelle, délit passible d'un an de prison et 15.000 euros d'amende, ainsi que pour agressions sexuelles pour lequelles il risque jusqu'à cinq ans de prison. Des peines maximum qui pourraient être plus importantes si l'enquête relève des circonstances aggravantes.

Lire aussi:

Victoire des Bleus: un cinquantenaire accusé d'agression sexuelle relaxé "au bénéfice du doute"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme s'en prenait à des clients de magasins de vêtements.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-