Il enferme un bébé pour aller boire et se plaint de l'intervention policière

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Il enferme un bébé pour aller boire et se plaint de l'intervention policière

Publié le 02/07/2018 à 09:22 - Mise à jour à 09:53
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Dans la nuit de samedi à dimanche, un homme de 30 ans a enfermé un bébé de 18 mois dans son appartement pour aller faire la fête. Il s'est ensuite plaint d'avoir eu sa porte fracturée par les forces de l'ordre.

L'attitude de l'homme est à peine croyable. Un individu, résidant à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), a été placé en garde à vue dimanche 1er juillet pour des faits de délaissement d'enfant et conduite en état d'ivresse. Pour aller faire la fête et boire, ce trentenaire avait laissé seul plusieurs heures le bébé de 18 mois de sa compagne, enfermé chez eux.

La mère de famille avait en effet confié la garde de l'enfant à son compagnon, avec lequel elle est en instance de séparation, pour pouvoir sortir avec des amis rapporte Ouest-France. Toutefois, ce dernier a visiblement choisi d'aller lui aussi faire la fête et s'alcooliser. Et pour ne pas avoir de scrupules à laisser seul le bébé dans l'appartement, il a fermé la porte à clef.

Lire aussi - Drôme: mort d'un bébé nourri au lait végétal, les parents poursuivis

Mais vers 2h30 dans la nuit, la mère a appelé la police pour expliquer la situation et pouvoir récupérer sa fille, restée seule plusieurs heures. Les forces de l'ordre sont rapidement arrivées sur les lieux, accompagnés par les pompiers. Ces deniers n'ont pas pris de gants et ont enfoncé la porte du logement pour récupérer l'enfant. Ce dernier va bien, plus de peur que de mal. La mère a trouvé une solution d'hébergement chez une amie. 

L'histoire ne s'arrête toutefois pas sur ce dénouement heureux. En effet, deux heures après l'intervention des forces de l'ordre, le compagnon s'est présenté très énervé au commissariat et fortement alcoolisé. Il venait se plaindre d'avoir retrouvé sa porte d'appartement fracturée... Le tout en expliquant le plus naturellement du monde être venu en voiture jusqu'aux locaux de la police.

Les policiers ont donc placé l'individu en garde à vue étant donné son niveau d'alcoolémie. Il est ressorti libre dans la journée de dimanche. Il appartient au procureur de la République de décider si des poursuites judicaires seront engagés contre cet homme.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le trentenaire avait laissé seul le bébé de 18 mois pour aller s'alcooliser.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-