Il étrangle à mort sa mère et sort de prison onze mois plus tard

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Il étrangle à mort sa mère et sort de prison onze mois plus tard

Publié le 29/01/2018 à 17:46 - Mise à jour à 17:51
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Jean-Pierre Lance a été libéré de prison après onze mois de détention provisoire. Il avait étranglé à mort sa mère nonagénaire en février dernier au Havre.

C'est une "décision exceptionnelle" que vient de prendre la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Rouen. Elle a remis en liberté Jean-Pierre Lance, un septuagénaire qui a avoué en février dernier avoir étranglé à mort sa mère de 95 ans atteinte d'un cancer. Il était depuis en détention provisoire.

Les faits avaient eu lieu dans la nuit du 5 au 6 février, au Havre. Alors que sa mère l'avait réveillé en pleine nuit pour qu'il l'aide à faire ses besoins, le prévenu avait "craqué" et étranglé sa mère pendant de longues minutes jusqu'à ce que mort s'en suive. Il avait ensuite tenté de mettre fin à ses jours en ingurgitant de l'eau de Javel. Le corps de la victime avait été découvert par une infirmière qui avait également trouvé Jean-Pierre Lance inanimé.

Pris en charge par les secours, il avait finalement confessé son crime aux enquêteurs venus l'interroger sur son lit d'hôpital. Mis en examen, il avait été placé en détention provisoire dans l'attente de son procès.

Lire aussi - Chalon: 25 ans ferme pour l'homme qui avait étranglé et poignardé sa fille de deux ans

"Il n’en pouvait plus de s’occuper de sa mère très âgée, dont l’état de santé se dégradait à cause d’un cancer. Il n’en pouvait plus des soins, des allers-retours permanents des aidants au domicile, il n’en pouvait plus de se lever la nuit. Mon client, M. Lance, était exténué. Alors, cette nuit-là, cela s’est fait d’un coup... Il a voulu la libérer, et sans doute aussi se libérer", a plaidé l'avocat du suspect Me Abdel Alouani devant la chambre de l’instruction rapporte Paris-Normandie.

Un point de vue que ne partageait pas l’avocat général Patrice Lemonnier: "C’est un dossier complexe mais quand même... On ne tue pas les gens comme ça! Cette dame de 95 ans était âgée, toutefois elle n’était pas grabataire, elle n’était pas à l’article de la mort. M. Lance n’a cherché aucune solution avant de tuer sa mère. Et puis, la strangulation a duré de quinze à vingt minutes, ce n’est pas fait pour abréger la souffrance de quelqu’un...". Le magistrat avait requis un retour en prison.

L'avis du ministère public n'a pas été suivi par la cour qui a donc remis en liberté Jean-Pierre Lance dans l'attente de son procès aux assises de la Seine-Maritime. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Onze mois après avoir tué sa mère, Jean-Pierre Lance a été remis en liberté dans l'attente de son procès.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-